Ebook : l'art de la couverture à la traîne

Clément Solym - 22.10.2012

Lecture numérique - Usages - art - couverture - ebook


L'art de la couverture a toujours attiré les regards pour l'achat d'un livre. Les livres numériques ont pris la posture traditionnelle ou alors tapageuse, alliant couleurs vives, polices atypiques et parfois même multimédia. Mais qu'en est-il vraiment du « cover art » ? Est-il pratiqué et accessible à tous ? 

 

 

 

Ce n'est seulement que depuis deux années environ que les livres numériques ont commencé à adopter de solides éléments multimédias. Aujourd'hui un certain nombre d'eTextbooks et de bandes dessinées ont intégré des animations, des vidéos, de l'audio et des tutoriels. Pour l'exemple, Barnes and Noble vient de connaître un grand succès avec sa gamme de livres pour enfants incluant des lectures « à haute voix ». La prochaine génération d'ebook se promet de développer cette technologie, en permettant aux auteurs d'accéder à de nombreux outils pour personnaliser leurs mises en page avec CSS3, HTML5 et ePub 3. Mais… l'art de la couverture reste quand même encore à la traîne.

 

Généralement, les couvertures affichées, même en grandes librairies, sont de petites images pas toujours singulières, « à l'ancienne », fixes. Pour GoodeReader, il est certain qu' « Amazon, Barnes and Noble, Kobo et Sony ont besoin de revoir leur système d'affichage d'eBook et de l'amener aux normes modernes ». Car, bien souvent, cette initiative de créer des couvertures dynamiques et attractives nécessite des outils de pointe permettant aux gens de réaliser des images complexes et un code de programmation adapté. Néanmoins, il existe des sociétés en ligne qui offrent des générateurs d' « ebook covert art » afin de fournir au client un repère visuel fort sur ce que le livre est.

 

Selon Bella André, auteur du New York Times et USA Today best-seller Let me be the one, « la couverture est l'un des éléments les plus cruciaux pour un ebook, pour qu'il gagne en visibilité d'abord, et, ensuite, se vende bien. Heureusement, grâce à l'édition numérique, vous pouvez continuer à changer et à améliorer la couverture. Plus d'une fois, j'ai changé une couverture et les ventes ont littéralement doublé pendant la nuit ».

 

Malheureusement, cet art n'est pas l'apanage des plus indépendants. Les auteurs autoédités ont souvent un budget serré, et lutter contre les six grandes maisons d'édition est une tâche difficile et hors de portée de beaucoup d'auteurs. Pour les débrouillards, il existe Tango book qui dispose d'un outil pour créer des couvertures originales. Avec l'application Cover Designer, le client est en mesure de télécharger son image originale, d'avoir accès à une bibliothèque sans cesse croissante d'images libres de droit, de placer le titre du livre, et les informations nécessaires. Cover Art devrait intégrer des éléments multimédias qui permettent aux auteurs de se distinguer et de leur donner un avantage sur la concurrence, avec des couvertures interactive ou animée.

 

Il y a cependant du chemin à faire, car « le mieux que nous ayons, en ce moment, est quelques ebooks avec des images GIF animées, qui se jouent en boucle, mais de nombreuses librairies ne peuvent même pas les traiter.Quelque chose doit changer ».