Abonnement illimité : 24Symbols convoite le marché français

Nicolas Gary - 31.07.2015

Lecture numérique - Applications - 24Symbols ebooks - abonnement illimité - France lecture


La société espagnole 24Symbols a monté une offre d’abonnement illimité de livres numériques. Récemment, la firme a signé avec l’opérateur téléphonique Orange, pour apporter aux clients espagnols leur service de lecture. Le responsable Business Development, chargé des relations avec les éditeurs, Alex Fernández, nous parle de ce nouveau développement.

 

 

 

« Nous n’avons signé aucun accord d’exclusivité avec Orange. C’est notre premier partenariat d’envergure en Espagne, mais nous travaillons à rendre 24Symbols disponible auprès d’autres opérateurs téléphoniques, que ce soit sur le même modèle ou non. » 

 

Le modèle est simple, et avantageux : les clients Orange profitent d’une offre à 6,99 €, contre 8,99 € en cas d’abonnement direct au site. Et le premier mois est gratuitement accessible.

 

Dans tous les cas, Alex Fernández assure que la volonté est de conquérir le marché, et que « des millions de potentiels lecteurs profitent de notre service ». 

 

Or, l’un de ces développements passerait volontiers par la France, « qui a toujours été l’un de nos objectifs ». Les créateurs ont observé « les discussions sur les services d’abonnement en France, mais nous souhaitons nous assurer tout d’abord que notre modèle économique est légal pour le marché français ». Si c’est le cas, le déploiement sur le territoire ne devrait alors plus tarder.

 

L’abonnement illimité avait en effet été interrogé dans sa conformité avec la loi sur le prix unique du livre numérique. Présenter une offre multiéditeur pour 9,99 € mensuels n’était pas conformé à la législation, et les différents opérateurs ont dû ajuster leurs curseurs. La Médiatrice du livre, Laurence Engel, a travaillé avec chacun pour arriver à une solution légale. 

 

« C’est la préservation de la valeur du livre, par le prix de vente que fixe l’éditeur, qui est au cœur de la loi », expliquait l’autorité de Médiation à ActuaLitté. « Auparavant, les éditeurs accordaient un blanc-seing aux diffuseurs puisque ces derniers fixaient le prix de vente de l’abonnement. Ils n’étaient plus en mesure d’exercer la responsabilité que le cadre de régulation du livre leur confère. Maintenant que les éditeurs fixent leur prix, selon les différentes modalités, ils auront également à impliquer les auteurs. »

 

Pour 24Symbols, le service a vocation à devenir universel et international. L’offre sera prochainement traduite en français, pour préparer le terrain, « puis nous allons essayer de parvenir à des accords avec les opérateurs si nous trouvons un partenaire intéressant ».