Ebook : La Commission peut-elle faire de l'interopérabilité une réalité ?

Clément Solym - 08.07.2013

Lecture numérique - Usages - Commission européenne - interopérabilité - livre numérique


Le président et directeur de l'EIBF, fédération européenne et internationale des libraires, vient d'appeler en toute urgence la Commission européenne, à légiférer sur la question de l'interopérabilité des livres numériques. Dans une communication spéciale, l'EIBF nous apprend ainsi que John Mc Namee demande à la CE de faire ce à quoi certains de ses représentants se sont engagés : équilibrer le marché.

 

 

 100_2180

Naufragio, CC BY-SA 2.0

 

 

Dans le contexte de développement du livre numérique, l'une des principales demandes de l'EIBF est bien que l'on fasse cesser les logiques de formats propriétaires. « Pour les libraires, l'interopérabilité est une question essentielle, car elle affecte tous nos clients, soucieux d'acheter des livres numériques », explique-t-il. 

 

À ce jour, en matière de format propriétaire, c'est principalement à Amazon que l'on pense, alors que depuis le lancement de son premier lecteur ebook, en 2007, le marchand n'a cessé de valoriser son écosystème fermé et ses livres Kindle, au format AZW. « Les ventes d'ebook à travers les frontières ne représentent qu'une part infime du marché et je serais curieux de savoir combien de clients achètent des ebooks en dehors des frontières de l'UE », interroge John Mc Namee. 

 

Or, de ce point de vue, l'interopérabilité ne s'arrête plus simplement aux formats : on parle également des plateformes de ventes, et cette fois, c'est vers iTunes que l'on peut se tourner, en considérant l'impossibilité pour un marchand de proposer des fichiers sans passer par cet outil. 

 

Pour John Mc Namee, il revient à l'Union européenne et à la Commission de faire de ce sujet « une priorité absolue », attendu que l'interopérabilité « serait profitable à des millions de clients dans l'UE ». La vice-présidente, Neelie Kroes, a récemment proposé un paquet législatif complet, concernant les frais d'itinérance dans le cadre des forfaits mobiles : pourrait-on imaginer que dans ce cas, un point soit fait sur l'interopérabilité et le livre numérique ? 

 

« Est-il possible que la Commission puisse aider l'industrie du livre à faire de l'interopérabilité une réalité ? » Il serait malheureux que la réponse soit non... Un courrier a été envoyé à Roberto Viola, directeur général de la DG Réseaux, pour le sensibiliser la question, ainsi qu'au cabinet de la vice-présidente, Neelie Kroes.

 

« Mon souhait est que les librairies d'Europe puissent prendre des initiatives et bénéficier de la croissance du marché du livre numérique », avait assuré en mai dernier Neelie Kroes. Et d'ajouter que l'étude, portée par l'EIBF, fournissait « un aperçu intéressant sur les moyens de parvenir à une véritable interopérabilité dans le marché de l'ebook, au travers de formats d'ebooks interopérables et de systèmes de DRM interopérables. Le temps est venu pour les standards ouverts, comme cela a pu arriver dans d'autres secteurs numériques.  »