Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Ebook : Le magazine Esquire publie de la Fiction pour Hommes

Clément Solym - 23.05.2012

Lecture numérique - Usages - Esquire - ebooks - Fiction


La fiction pour homme sera un modèle, ou ne sera pas. En tout cas, sera un truc à venir au mois de juin, ainsi que l'a décidé Esquire, qui va publier le premier volume d'une saga que l'on présume d'ores et déjà longue : Fiction for Men. Avec une appellation de ce genre, ce sont des machos de grande envergure que l'on vise. 

 

Il faut savoir que la Fiction for Woman est un genre très précis, outre-Atlantique, qui repose sur des stéréotypes classiques, généralement associés aux femmes. Donc, de la famille, de la romance, un peu d'urbanisme... et si besoin, un supplément divorce et enfants difficiles. On ajoutera une note de chirurgie esthétique et peut-être même des courses en voiture, avec pause au Drive-In.

 

À l'antithèse de la fiction pour femmes, celle pour homme devrait alors refléter ce que le mâle américain incarne dans sa toute-puissance. Admettons donc : des armes à feu, de la consommation de bière, du football (américain, va sans dire) et des barbecues. Ajoutez ce qui vous plaira, ce ne serait que pure spéculation en attendant la sortie du premier titre. 

 

Le magazine Esquire est publié par Hearst Corporation, lancé en 1993, avec pour vocation de s'adresser aux hommes, aux vrais, voire aux autres, qui aimeraient se prendre pour des vrais.

 

Ce sera sa première plongée dans le domaine du livre numérique, puisqu'évidemment, pas question de prendre des risques en imprimant quoi que ce soit avec cette saga. Du moins, pas pour l'instant. 

 

La vente de cette version numérique se fera en partenariat avec Open Road Media, que l'on retrouve décidément un peu partout, et les premiers auteurs à braver le feu de la tempête seront Aaron Gwyn, Luis Alberto Urrea et Jess Walter.

 

Pour David Granger, rédacteur en chef de Esquire, la perte d'espace dans les magazines pour la publication d'extraits ou de de morceaux de romans. « C'est une lutte parce que, tout particulièrement dans cette période de récession, nous avons perdu un grand nombre de pages. La fiction commence à devenir un peu luxueuse. »

 

Quant au contenu du livre numérique, et sa définition de la Fiction for Men, il s'agit bien de ce que l'on pouvait redouter : tout ce qui traite de l'Homme. Or, c'est connu, rien d'humain ne m'est étranger...