Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Ebook : Les jeunes préfèrent sentir le livre dans leurs mains

Nicolas Gary - 16.03.2014

Lecture numérique - Usages


Une étude menée par VoxBurner sur les relations entre lecture numérique et jeunes lecteurs montre que l'on peut avoir 16-24 ans, et ne pas s'emballer devant tout ce qui a un écran. L'enquête montre clairement que les livres physiques restent le format favori chez les jeunes. Mais attention : parce qu'ils trouvent les contenus numériques trop chers, et qu'ils ne possèdent pas encore tous une tablette...

 

 

Kids with Education Tablet Computers

IntelFreePress, CC BY SA 2.0

 

 

Au Royaume-Uni, 24 % des jeunes du pays dépensent mensuellement de l'argent pour s'acheter des livres. Sauf que leur budget dépasse rarement 5 £ - et les trois quarts des personnes interrogées n'achètent presque jamais des livres numériques. Les raisons sont posées : d'abord, l'ebook est trop cher. Et cette réponse apparaît en premier lieu. 

 

Ensuite, il existe un plaisir incontestable du contact : les jeunes, à 62 %, veulent sentir la physicalité de l'objet. Mais également que le prestige de la bibliothèque a du charme - et que cette accumulation d'ouvrages véhicule un message positif. Un élément à mettre en relation avec le fait que 38 % d'entre eux estiment très important de partager leurs achats numériques avec leurs amis... chose complexe pour le moment, et que le format papier autorise bien plus simplement. 

 

Autre point : la moitié des 16-24 ans ne possède pas un appareil sur lequel elle envisage de lire des livres numériques. D'ailleurs, un quart d'entre eux assure qu'ils pourraient lire des livres numériques sur leur smartphone s'ils le souhaitaient vraiment. En parallèle, ils assurent ne pas vouloir être asservis à la technologie, et surtout, ils ne souhaitent pas passer plus de temps devant des écrans qu'ils ne le font déjà. 

 

Ils sont 5 % seulement à envisager l'achat d'un lecteur ebook au cours de l'année, contre 24 % qui envisagent une tablette et 40 % qui vont plutôt changer de smartphone.

 

 

 

<

>

 

 

Luke Mitchell, directeur de VoxBurner, assure : « Les jeunes sont extrêmement attachés à leur smartphone. C'est le device principal. La tablette est considérée comme un outil intermédiaire entre le smartphone et l'ordinateur portable, mais pour beaucoup de jeunes, ce n'est pas quelque chose dont ils ont besoin. »

 

Pour autant, 26 % des jeunes envisagent que leurs dépenses en livres numériques vont augmenter cette année - et les femmes plus que les hommes. Actuellement, seuls 13 % ont dépensé 5£ maximum en achats d'ebooks, contre 11 % qui ont dépensé plus. Ces consommateurs sont à 30 % susceptibles d'acheter des romans, contre 8 % qui se procureraient des manuels scolaires.