Ebook : Sans numérisation grand public, les DRM resteront

Clément Solym - 24.05.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - numeriser - technologie - public


Cinq bonnes raisons, c'est mieux que rien, mais cela ne suffira pas à consoler le lecteur qui croisait les doigts, pour que disparaissent les verrous numériques. L'espoir fait vivre, mais ceux qui vivent d'espoir meurent de faim, dit-on.

En effet, selon Dear Author, les DRM sur les ebooks ne sont pas prêts de disparaître. En cinq points, assez justes, le site parcourt les raisons pour lesquelles ces verrous continuent de capter toute l'attention des uns et des autres.

Croissance du secteur, et modèle économique encore mal assuré, contrôle des textes - bien que celle-ci soit tout à fait futile et complètement illusoire... On évoque également le coût de ces petits verrous, qui finalement, quand on les enlève, font apparaître des coûts pour les particuliers bien plus élevés.

Mais à ce titre, les arguements avancés restent assez 'classiques' et assez faciles à deviner, d'autant plus que les sujets sont largement abordés.

Évidemment, les problématiques centrales restent le piratage et la simplicité de transférer les fichiers. Ce dernier point est assez intéressant.

« L'une des raisons pour lesquelles je pense que [NdR : Steve] Jobs a réussi à convaincre les maisons de disques de supprimer les DRM réside dans la facilité à transformer un CD en un fichier numérique. » Le procédé remonte à peu près au fin fond des âges de la technologie, mais il n'en va pas de même pour les livres : la numérisation d'un texte est longue, laborieuse, et loin d'être encore accessible à tout un chacun.

Scanner un livre représente une véritable entreprise et tant que l'on ne disposera pas d'une technologie en mesure de numériser un livre papier aussi facilement qu'un CD pouvait devenir une liste de fichiers MP3, les éditeurs continueraient de maintenir la pression en faveur de fichiers ebooks DRMisés.

Pas idiot du tout..