Ebook US : 41% de croissance, un quart du marché éditorial

- 12.04.2013

Lecture numérique - Usages - parts de marché - secteur - croissance


Une croissance à la baisse, mais qui continue de soutenir l'ensemble du secteur de l'édition. L'Association des éditeurs américains vient de publier son rapport sur les chiffres 2012 et les premiers chiffres qui apparaissent montrent la bonne santé du livre numérique.

 

 

 

 

À l'heure actuelle, sa pénétration sur le marché des ventes est estimée à 22,5 %, soit le deuxième pilier du marché immédiatement après les formats paperback. Si la croissance a baissé après l'explosion des ventes entre 2011 et 2012 - le taux avait doublé – l'ensemble des formats numériques, tous genres confondus, totalise une progression de 41%.

 

Un chiffre relativement fort qui cache un ralentissement d'une croissance à 3 chiffres – 165 % sur 2010, 117 % en 2011 - à deux chiffres - exception faite de la littérature jeunesse qui connaît une croissance de 120%. Plus inquiétant, le marché a connu un recul particulièrement sensible en fin d'année sur la vente d'appareils, pourtant périodes de fêtes et d'achats. Reste qu'avec ce moteur de croissance, le secteur de l'édition global progresse cette année de 6% pour atteindre 7,1 milliards $.

 

Toutefois, il serait bon de garder à l'esprit que ces chiffres omettent la grande tendance émergente de l'auto-édition et des indépendants non pris en compte. Les différents systèmes pour ce type de publication comme Smashwords, ou Kindle Direct Publishing impactent particulièrement à la hausse le marché numérique. Et des évènements comme la Foire du livre Leipzig ont consacré cette année ce nouveau modèle éditorial.

 

Rien d'étonnant à découvrir que les chiffres d'Amazon atteignent 70% de croissance contre les 41% du secteur. De son côté, Barnes & Noble assure que l'auto-édition représente un quart de ses ventes.

Selon le libraire, 20 % d'auteurs indépendants chaque trimestre viennent grossir les rangs, avec 24 % de nouveaux titres en plus chaque trimestre. En outre, les clients eux-mêmes s'intéressent aux ouvrages autoédités : 30 % des clients Nook achètent des titres d'auteurs indépendants chaque mois, constituant 25 % des revenus Nook mensuels. 

 

De quoi redonner un souffle au secteur.