ebooks, eBooks ou e-books ?

Clément Solym - 28.10.2012

Lecture numérique - Usages - Ebooks - eBooks - e-books


Le débat est lancé par Jeremy Greenfield, directeur éditorial de Digital Book World. L'usage en vigueur jusqu'à présent sur son site, explique l'homme, était l'utilisation du terme « e-books ». Mais il est désormais relégué au placard, au profit du mot « ebook ».

 

 

Référencement du dieu Google, facilité de l'usage, popularité, sensibilité des journalistes… à l'issue d'une analysée serrée, le terme e-books avait à l'époque remporté les suffrages, avec 4 points contre 3 pour l'ebooks et 1 seul pour l'eBooks.

 

Une révolution totale ? pas tant que ça, puisque de l'aveu de son directeur, DBW va continuer à utiliser e-books dans d'autres parties de son site, ne serait-ce que le temps d'effectuer la transition. Quoi qu'il en soit, l'annonce de ce changement d'appellation coïncide avec le lancement, sur le média, d'une liste des meilleures ventes de livres numériques.

 

Sur ActuaLitté, l'équipe utilise encore indifféremment l'un ou l'autre terme, signe sans doute de la jeunesse des usages encore balbutiants dans l'Hexagone. Et, oui, nous sommes conscients de l'anglicisme et l'assumons (tout comme nous parlons effrontément à la rédaction de week-end au lieu de la Dominique, d'email au lieu de courrier électronique et de lecteur ebook au lieu de liseuse). 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.