medias

Ebooks : le marché français estimé à 0,6 % des ventes de livres

Nicolas Gary - 20.03.2013

Lecture numérique - Usages - livres numériques - chiffres de vente - marché français


Faisant suite aux résultats de vente de livres, le cabinet GfK a également présenté des données concernant le marché du livre numérique. En effet, ce dernier mérite tout de même un traitement spécifique, alors que prochainement, le taux d'équipement devrait atteindre 25 millions d'appareils sur le territoire.

 

C'est que durant l'année 2012, les Français ont poursuivi leur quête de numérique, en consolidant surtout le marché des tablettes - 3,6 millions d'appareils contre 1,5 million vendu en 2011. Une augmentation de l'offre, principalement pour des machines Android, mais également du côté d'Apple, a permis une nette démarcation. 

 

Du côté des lecteurs ebook, le cabinet GfK table sur un parc estimé de 500.000 appareils d'ici la fin de l'année. « Le potentiel reste élevé. Au total, depuis l'introduction des liseuses sur le marché français en 2010, nous comptabiliserons près de 1 million de liseuses d'ici la fin de cette année et près de 25 millions de devices destinés à la consultation de Livre numérique en 2013 » soutient François Klipfel, Directeur général adjoint chez GfK Consumer Choices France.

 

 

 

 

Du côté des oeuvres et des téléchargements, on a passé le chiffre de deux millions de fichiers téléchargés, avec une progression de 80 %, qui équivaut désormais à 20 millions € - mais ne représente que 0,6 % des ventes totales de livres sur le territoire. Cependant, pour l'horizon 2015, GfK table sur 3 % de parts de marché sur les ventes d'ebooks. À mettre en relation avec les 20 % et 15 % en valeur, sur les marchés américains et britanniques, pour l'exemple. 

 

Toutefois, « GfK Consumer Choices tempère la situation dans l'Hexagone et rappelle que le développement de ces marchés s'est réalisé dans des contextes très différents du contexte français ». Et de déterminer deux points majeurs qui différencient ces marchés : 

  • Aux États-Unis, à partir de 2007, les ventes de livres numériques ont décollé sous l'impulsion de politiques de prix très agressives initiées par les revendeurs et allant jusqu'à la vente à perte. En France, depuis 2011, le prix de vente est déterminé par les éditeurs et s'impose à tous les revendeurs ce qui évite les guerres de prix. 
  • Aux États-Unis et en Grande-Bretagne, les circuits de distribution physiques se sont affaiblis depuis plusieurs années entrainant une baisse de la diffusion du livre physique au profit des marchés dématérialisés. En France, en revanche, la distribution physique reste dense et diversifiée malgré des situations difficiles pour certaines enseignes. L'ensemble de la filière se trouve face à des défis essentiels pour réussir à articuler au mieux offre physique et offre dématérialisée. 

Un point majeur aurait été de signaler que la disparition des librairies indépendantes sur les territoires américains et britanniques a pu rapprocher les consommateurs des technologies numériques. Quand un établissement fait défaut, se tourner vers un appareil permettant de télécharger un ebook en moins d'une minute, cela a de quoi séduire...

 

  Cp Gfk Cc Bilan Du March Du Livre en 2012 by ActuaLitté