Ebookstores : L'absence de concentration, signe de jeunesse (Hadopi)

Nicolas Gary - 11.12.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - ebookstores - Hadopi - France


Dans un nouvel effort de pédagogie, la Hadopi a mis en ligne un site, OffreLegale, qui recense 335 offres culturelles en ligne. Légales, c'est-à-dire marchandes et contrôlées, et disposant du label Offre Légale Hadopi. L'accès à cette labelisation a été simplifié et pour les titulaires, devient plus souple, assure la haute Autorité.

 

 

 

 

Il est intéressant d'apprendre que cette plateforme a été réalisée en partenariat avec le Centre national du livre, l'Agence française pour le jeu vidéo et l'Observatoire de la musique. L'implication du CNL indique-t-elle que le monde du livre commence à pencher du côté de l'Hadopi pour assurer une garantie aux éditeurs, mais également aux consommateurs ?

 

« C'est un travail réalisé avec le Centre, pour établir une sélection de sites qui vise à l'exhaustivité, dans un croisement d'expertises. Nous avions besoin de savoir si le Centre avait connaissance des sites, s'il travaillait avec eux, tout en inscrivant cette collaboration dans la durée. »

 

Parmi les acteurs, on retrouvera 146 plateformes, comme des iBooks, Kindle, Kobo, YouBoox, ePagine, ou encore Edicool, les espaces Leclerc, Google Play Livre, Immatériel, Read and Go, et même WikiSource et YouScribe. 

 

L'Hadopi assure qu'avec ce site il s'agit de répondre « au besoin d'information exprimé par la communauté éducative et permettre aux élèves de maîtriser leurs pratiques culturelles en ligne ». Il présente ainsi différents ateliers interactifs, portant sur le droit d'auteur, à travers différentes illustrations. On passe ainsi en revue l'actuelle législation, la question des licences libres, ou encore, le domaine public. 

En créant les ateliers Culture numérique et entreprenariat à destination des entrepreneurs susceptibles de créer et de financer des offres en ligne dédiées à la diffusion de contenus culturels, l'Hadopi souhaite valoriser les retours d'expérience de plateformes de diffusion et les éclairages d'experts sectoriels. Ces ateliers, conduits en partenariat avec des incubateurs et organisations professionnelles d'accompagnement, abordent et reflètent les principales problématiques rencontrées par les entrepreneurs de la culture (l'accès au catalogue, les modèles économiques, l'accès au financement, etc.).

 

Et la Haute Autorité d'ajouter : « L'objectif de cette démarche est de leur permettre d'appréhender les opportunités liées aux modèles économiques innovants (SVOD, Freemium, etc.) et de saisir les contraintes réglementaires (chronologie des médias, prix unique du livre etc.) ou contractuelles (négociations avec les ayants droit afin d'exploiter leurs catalogues). »

 

Il est intéressant de noter que les plateformes proposant des livres numériques sont les plus nombreuses, en regard des autres offres. « Cette profusion montre que l'offre n'est pas encore concentrée, et que le secteur en est encore à ses débuts, contrairement à la musique on l'on n'a recensé que 37 plateformes, ou le cinéma qui en propose 52 », souligne l'Hadopi.

 

Du côté du CNL, on nous explique que cette approche a permis d'avoir un regard plus représentatif sur l'ensemble des offres proposées. Nous devrions avoir de plus amples informations prochainement.