Écologie : les DRM freinent l'utilisation en fac des ebooks

Clément Solym - 25.05.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - DRM - ebooks - université


Réchauffement climatique et changements de climat ne préoccupent pas que les Festivals de livres : le sujet est majeur dans les élections de 2008 aux États-Unis, mais également sur le campus de l’Université de Miami – ce qui explique pourquoi certains professeurs et étudiants se tournent vers les ebooks.

Économie financière et approche écologique

Anita Cava, maître de conférences en droit des affaires, a permis à ses étudiants de choisir entre pratiquer la photocopie ad nauseam ou utiliser un ebook. « J’ai senti que c’était une option économique pour les étudiants, et je suis aussi pour la réduction des utilisations de papier », a-t-elle affirmé. Parce que les ebooks n’ont pas les coûts matériels associés aux photocopies des livres, le directeur de la librairie de l’université Gary Spearow ajoute qu’ils sont 25 à 30 fois plus rentables,

Après avoir prépayé pour un ebook à la librairie, on fournit un code d’activation aux clients qui peut être utilisé sur un site web pour consulter et imprimer leur ebook. Cependant, les DRM (ou Digital Rights Management), outils de contrôle d’accès utilisés par les éditeurs et les ayants droits, peuvent interférer sur l’utilisation qui se répand des ebooks. Le problème du format unique se repose en permanence, autant que celui de l'interopérabilité.

Contraintes de consultations

William McKenna est vendeur d’ebooks au détail : ses exemplaires ne sont consultables que sur l’ordinateur où ils ont été enregistrés. Le but de cette règle est d’empêcher une personne de télécharger des ebooks pour tous les étudiants de sa classe. Ceci signifie également qu’un étudiant ne peut pas accéder à ses ebooks dans des endroits autres sur le campus comme la bibliothèque s’il n’a pas son ordinateur personnel.

Ce problème peut être contourné si les étudiants lisent leurs ebooks sur les sites web, mais ce type d'accès est relativement limité. D’autant plus que cela dépend aussi des services Internet, qui ne sont pas toujours fiables. Mc Kenna a ajouté que ces problèmes arrivent lors des pannes d’ordinateur ou si quelqu’un ne peut pas accéder à une connexion sans fil.

Des surprises verrouillées pour les utlisateurs

Ann Olazabal, professeure de droit des affaires, explique que certains de ses étudiants, et même des professeurs, ont été déçus par ce système de protection, n'ayant pas conscience des limitations d’impression des ebooks, voire de lectures. Des éditeurs d’ebooks n'en permettent par exemple l’impression qu'une seule fois par jour. Ronald Salinas, un ancien élève, a rapporté que lorsqu’il essayait d’imprimer les pages d’un ebook pour la seconde fois dans la journée, l’éditeur ne le permettait pas. « C’était un problème dont je n’avais vraiment pas besoin », dit-il.


« Le concept est génial, mais l’application problématique » affirme Cava qui utilisait des ebooks dans son programme de direction MBA en décembre dernier. Cependant, ses étudiants ont été pris au milieu des perturbations informatiques visant à l’extension du système informatique de l’université. À cause d’incompatibilités avec les ordinateurs de l’université, des étudiants furent incapables de télécharger leurs ebooks. Elle ajoute : « Je pense vraiment que la possibilité d’utiliser des textes électroniques est énorme », mais de grands progrès sont toujours à réaliser.



Commentaires
Agréable
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.