Economie numérique : le CNL a rendez-vous avec l'avenir

Clément Solym - 12.10.2012

Lecture numérique - Usages - librairie - ebooks - CNL


Cette semaine, les invités du Centre national du livre avaient pris rendez-vous pour une soirée que la revue Nonfiction.fr organisait. La thématique était très contemporaine : « A quoi ressemblera le livre numérique ? Quelle sera sa valeur ajoutée par rapport au livre papier ? En quoi peut-il bouleverser nos pratiques de lecture ? »

 

 

 

 

Autant de prospections intéressantes, toutefois, si elles sont replacées dans leur contexte, explique Édition Multimédi@, qui fait état d'une réunion, prévue pour le 17 octobre, de la commission Économie numérique. En effet, nos confrères annoncent que non seulement le budget du Centre sera revu à la baisse - 30,5 millions €, soit 2,8 millions € de perdus, qui impacteront les subventions - et pourtant, il faudra tout de même mener à bien la mission du Centre.

 

Ce dernier doit « poursuivre et augmenter le soutien à la numérisation et au développement d'une offre légale à travers le renforcement des aides aux projets expérimentaux et innovants ».

 

À ce titre, l'établissement a présenté, à l'occasion de la Foire du livre de Francfort, l'application Hopper, qu'elle finance en partie. Il s'agit en l'occurrence d'une application-livre enrichi, pour lequel la Réunion des musées nationaux – Grand Palais s'est associé au CNL. Le livre est conçu et optimisé pour iPad. « Cette application vient s'ajouter aux autres outils numériques développés ».

 

FAI mon amour

"Il existe d'autres pistes à moyen et à long terme, et ces pistes sont beaucoup plus intéressantes.../... la deuxième consisterait à intégrer le domaine du livre dans tous les mécanismes à venir impliquant les fournisseurs d'accès à Internet, lesquels emploient massivement des contenus écrits et de livres."

J.F. Colosimo, à l'Assemblée nationale

(voir notre actualitté)

« À travers neuf œuvres de Edward Hopper, Didier Ottinger, commissaire de l'exposition Edward Hopper et Directeur adjoint du Centre Georges Pompidou, propose une écriture nouvelle, immersive, sur la vie du peintre. Chaque tableau correspond à une thématique et est l'occasion de plonger dans les influences artistiques et littéraires de Hopper mais également vers les artistes influencés par son œuvre. »

 

Mais revenons à nos moutons, et à l'offre légale, dans sa globalité. En effet, suite à l'échec cuisant et coûteux de 1001libraires.com, s'imposerait la constitution d'une nouvelle plateforme centralisant la vente de livres.

 

Un projet qui se positionnerait comme le nouvel espace de vente pour les librairies indépendantes, dans un contexte où les acteurs ne manquent pas. Et ce, toujours dans l'optique de parvenir à positionner les indépendants dans le commerce de livres numériques, d'où ils seraient naturellement exclus. 

 

Or, se pose également un problème de financement pour le Centre : pour Jean-François Colosimo, le président, il faudra trouver de nouvelles sources pour remplir les caisses, en ajoutant à la taxe sur le reprographie, la possibilité de taxer les FAI (encadré). 

 

Quant à la réforme de l'établissement, elle a été reportée, ainsi que nous l'avions annoncé, sine die, alors qu'elle devait entrer en vigueur à compter du 1er janvier 2013... 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.