Eden Livres : service de presse ou épreuves numériques pour libraires

Nicolas Gary - 12.08.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Eden Livres - distribution numérique - services de presse


La plateforme Eden livres, propulsée par Gallimard, Seuil/La Martinière et Flammarion va apporter aux libraires un nouveau service autour de la diffusion d'épreuves au format numérique. Depuis 2008 et l'initiative de Bookeen, proposant des lecteurs ebook à une centaine de libraires pour découvrir certaines oeuvres de la rentrée littéraire, il semble que le processus chemine. Et dans la ligne de mire, on retrouve également le projet Prêt Numérique en Bibliothèque. Que du bon.

 

 

 

 

L'outil mis en place par Eden est « un service complémentaire », précise avant toute chose Vincent Piccolo, responsable du développement numérique de La Martinière/Seuil. « Il n'est pas pensé en termes de substitution et d'économies, mais comme une offre que les éditeurs, au travers de leurs diffuseurs, pourront apporter aux librairies. » 

 

Pour l'heure, il s'agit donc de faire les choses simplement : ePagine et Volumen, le service de diffusion de La Martinière/Seuil avaient déjà amorcé la pompe de ce projet en décembre 2009. D'un côté, un service de location de lecteurs ebook Bookeen (l'Opus en l'occurrence), et de l'autre un abonnement pour les représentants de Volumen, leur permettant de télécharger et lire les épreuves des ouvrages à présenter aux librairies. Mais à l'époque, il s'agissait de lire des fichiers PDF sur l'appareil, doté d'une diagonale de 5 pouces. Pas vraiment commode.

 

Un outil complémentaire du service classique

 

L'offre d'Eden Livres est plus complète : on envoie par email un lien avec un fichier à télécharger, et le libraire peut disposer de son jeu d'épreuve ou d'un service de presse finalisé en version numérique. « Soit un prêt chronodégradable soit soixante jours, soit un ‘don' d'ebook sur lequel est apposé un watermark : le service opère en fonction des besoins de chacun », souligne Vincent Piccolo. 

 

Les modalités seront donc variables en fonction des éditeurs, mais également des titres eux-mêmes : il peut s'envisager que pour des ouvrages spécifiques, l'éditeur préfère privilégier une lecture en streaming à la pratique du téléchargement. Tout passera de toute manière par le diffuseur et les consignes qu'aura données l'éditeur. 

 

Ce service de distribution numérique ne présentera, en termes de formats « aucune limitation. Bien entendu, Eden Livres souhaite favoriser un format ouvert plutôt que propriétaire ». Comprendre : si un libraire a besoin d'un fichier en format Kindle, ce sera possible, mais personne n'a vraiment envie d'encourager les écosystèmes fermés. En outre, le service d'Eden livres s'inscrira dans une autre continuité, celle du Prêt Numérique en Bibliothèque.   

 

Le projet PNB est un système porté par Dilicom notamment, et qui permettra l'arrivée de livres numériques en prêt dans les bibliothèques. Petit récapitulatif de fonctionnement :  

 

1 - Les distributeurs transmettent à DILICOM la description des offres définies par les éditeurs.

2-Les offres sont intégrées dans le Fichier Exhaustif du Livre (FEL) et diffusées aux libraires raccordées au Hub.

3- Les libraires présentent les offres des différents distributeurs aux collectivités à travers leur site professionnel.

4- Les bibliothèques procèdent à leurs acquisitions auprès des libraires qui passent leurs commandes via le Hub.

5- Les livres numériques sont mis à disposition des usagers des bibliothèques dès que le libraire a validé la commande auprès des distributeurs.

6- L'hébergement des fichiers est assuré par les distributeurs.

7- Le Hub archive les transactions afin de garantir aux collectivités la pérennité de l'accès aux ressources achetées.

 

 

Des fonctionnalités supplémentaires dès janvier prochain

 

A ce titre, l'offre d'Eden Livres sera en lien étroit avec celle de PNB, fonctionnement sur des approches assez similaires, notamment sur ce qui touche à l'activité de lecture en ligne, ou streaming. « Pour l'heure, nous avons posé une première brique pour une approche bien plus large. D'ici janvier prochain, nous présenterons de nouvelles fonctionnalités plus efficaces encore », ajoute Vincent Piccolo. 

 

Mais l'on insiste surtout sur les outils de monitoring qui sont intégrés au service, à destination des éditeurs. Tout ce qui touche aux Big Data dispose de rapports d'activités poussés. Tout en restant sur un modèle B to B, il s'agit d'apporter aux éditeurs des moyens de récolter les informations, et de les accompagner dans tout ce qui touche au webmarketing. 

 

Bien entendu, une offre complémentaire de service de presse numérique pour les libraires laisse préfigurer un outil à destination de la presse. C'est une évidence pour tout un chacun : un service de presse numérique permet des économies possibles sur l'impression des SP et des épreuves. D'autre part, ces outils permettent de toucher un plus large panel tant de libraires que de journalistes, qui n'auraient pas été alertés de la publication d'un livre - et donc, passeraient à côté. Et bien entendu, en respectant les attentes de tous : il n'est pas question d'imposer un format de lecture à une personne qui ne souhaite pas de numérique. « Pour certains ouvrages, c'est d'ailleurs compliqué, même si nous pourrons proposer d'autres oeuvres que du noir. »

 

La Martinière/Seuil ouvrira prochainement ce service, et manifestement, les éditions Gallimard ont déjà apporté aux libraires cette solution. Les libraires devront se rapprocher des services de diffusion pour en savoir plus, et dans quelles conditions les éditeurs diffusés, et nécessairement présents dans l'offre Eden Livres, proposent leur épreuves numériques.

 

Mise à jour du 21/08 :

Tite-Live nous a apporté quelques précisions sur ce projet :

Tout d'abord, en 2008, c'est ePagine qui avait acheté 300 liseuses Bookeen, numérisé les premiers romans de la rentrée et offert ces appareils aux libraires.
De plus, le site de services de presse d'Eden est créé et maintenu par ePagine et n'en est pas une offre concurrente. C'est la même offre ouverte à plus de bénéficiaires. Les fichiers sont en PDF ou en ePub selon le choix de l'éditeur et ce choix n'a rien à voir avec la plateforme.
Par ailleurs, le premier éditeur qui a ouvert réellement ce système aux libraires est Actes Sud, qui fait partie de la plateforme Eden mais n'est pas cité dans votre article.