Édition : des solutions sur mesure pour vendre des livres audio et numériques

Antoine Oury - 30.10.2019

Lecture numérique - Acteurs numériques - livres audio edition - livres numeriques edition - beat technologies


Les lecteurs français restent pour une grande majorité des convaincus du livre imprimé, mais les pratiques culturelles font état d'un usage plus fréquent de services dématérialisés pour accéder à des contenus qui le sont tout autant, comme les livres numériques ou audio. Beat Technology, société amorcée en Norvège en 2016, entend proposer aux éditeurs des solutions sur mesure pour vendre leurs contenus et en conserver la maitrise.

Soul train
(photo d'illustration, Gauthier DELECROIX - 郭天, CC BY 2.0)


Toute maison d'édition devrait pouvoir donner sa chance à son catalogue de livres audio et de livres numériques grâce à une plateforme de vente numérique ou de streaming, voire les deux. La société norvégienne Beat Technology en est convaincue, raison pour laquelle elle propose ses services aux éditeurs pour créer et gérer avec eux une technologie de distribution adaptée aux attentes des lecteurs.

« Nous nous entretenons avec l'éditeur au cours d'ateliers pour discuter des besoins, des défis à relever et des éventuelles difficultés, puis nous créons une plateforme qui permet de combler ces attentes, en nous appuyant sur notre expérience des marchés locaux et internationaux », nous explique Nathan Hull, responsable de la stratégie chez Beat Technology. 

Si la société se charge de la conception de la plateforme, l'éditeur choisit bien sûr le nom du service, la tarification et le modèle commercial adopté. « Pour faire simple, nous laissons le pouvoir aux mains de l'éditeur dans sa relation avec les lecteurs, en donnant accès aux données d'usage et, bien sûr, en lui laissant un peu plus large revenu, puisqu'il ne paie pas un vendeur tiers », précise Hull.

De la conception à la gestion de la plateforme, Beat Technology promet un accompagnement à ses clients, offrant par ailleurs une analyse des données ainsi que des conseils pour l'acquisition d'un nouveau lectorat : « Nous souhaitons que tous nos partenaires puissent faire de leur plateforme un succès, et nous travaillerons donc toujours main dans la main dans ce sens. »
 

Une expérience réussie en Norvège


Rien ne vaut un exemple pour appuyer une proposition : Beat Technology met ainsi en avant Fabel, une plateforme commandée par deux éditeurs norvégiens, Gyldendal et Aschehoug, pour « contrer les plateformes étrangères en approche ». Les deux maisons ont décidé d'unir leurs forces, pour confier leurs catalogues à Beat Technology : Fabel, la plateforme créée par cette dernière, offre un accès à leurs livres audio pour 17 € par mois environ.

En deux ans, selon Nathan Hull, Fabel a convaincu quelque 50.000 utilisateurs payants, et capitalise sur un peu plus de la moitié du marché du livre audio en streaming. Une ou des marques fortes, des auteurs qui mobilisent et un ou plusieurs catalogues peuvent faire la différence, selon le responsable de la stratégie. Qui plus est, selon lui, « cela prouve aussi que le marché du livre audio, arrivé à maturité, accepte tout à fait l'idée de deux services concurrents avec des catalogues différents, un peu comme HBO et Netflix pour la vidéo ». Et rien n'empêche les éditeurs de se démarquer en proposant des contenus exclusifs, comme le font Gyldendal et Aschehoug sur Fabel.

Un exemple de données que Beat Technology propose de mettre au service de ses clients
 

Les solutions proposées par Beat Technology ont aussi pour ambition de changer la donne vis-à-vis des grands acteurs du numérique et de leurs propositions en matière de streaming. « Certains services audio, en France, ont plus de succès que d'autres, et chacun pose ces propres difficultés aux éditeurs et auteurs. Ces derniers méritent mieux. Plus de marges, plus de données et une relation plus directe avec les lecteurs », souligne Nathan Hull.
 
De passage à la Foire du Livre de Francfort, Beat Technology s'est appliqué à convaincre d'autres éditeurs de lui faire confiance : de premiers partenaires hors du territoire scandinave seront annoncés en début d'année prochaine. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.