Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Édition inclusive : “L’accessibilité doit intervenir d’un bout à l’autre de la chaîne du livre”

Laurène Bertelle - 22.06.2017

Lecture numérique - Acteurs numériques - livres handicaps accessibilité - livre numérique nativement accessible - édition adaptée inclusive


L'accessibilité des livres aux personnes handicapées est aujourd'hui au centre de nombreuses discussions françaises et européennes. Rendre le livre accessible aux personnes empêchées de lire, ce n'est plus simplement proposer un livre en braille. Handicaps moteurs, visuels, auditifs, psychiques, cognitifs, mais aussi lecteurs dys... Face à une prise de conscience des besoins d'une grande partie de la population, les éditeurs prévoient de remodeler entièrement la chaîne du livre afin de généraliser le livre numérique dit « nativement accessible ». 


Amazon Kindle_17

(albertizeme, CC BY-NC-ND 2.0)

 

Le 15 juin, le Syndicat national de l'édition organisait un atelier dans le but de tirer les conclusions des réflexions menées depuis un an par le groupe de travail « Normes & Standards », animé par Luc Audrain (Hachette). Le point central de l’atelier concernait la production d’EPUB nativement accessibles aux publics empêchés de lire, c’est-à-dire que les mesures nécessaires pour permettre aux personnes aux divers handicaps d'accéder à la lecture seront prises dès le moment de la création du livre numérique. 

 

Cette adaptation systématique est qualifiée « d’édition inclusive » en opposition à « l’édition adaptée » qui consiste à adapter un contenu pour un besoin particulier. L’édition adaptée est une offre partielle, comme le livre braille, le livre audio ou le livre à grands caractères. Elle est disponible dans des lieux ou sur des plateformes dédiées et nécessite des délais d’adaptation parfois longs. L’édition inclusive elle, prévoit la création d'un contenu numérique accessible à plusieurs handicaps, parallèlement à la production normale et qui suivra les mêmes circuits de distribution. Elle tend à être accessible à un plus grand nombre de personnes empêchées, quel que soit leur handicap visuel, moteur, auditif, psychique, cognitif ou dys, et ce sur toutes les plateformes de lecture.
 

Bibliothèques sonores : donner sa voix pour les personnes empêchées de lire


En réalité, le SNE prévoit le recours à l’édition inclusive pour les livres les plus simples, comme les romans, qui sont facilement adaptables à la majorité des besoins. Pour des ouvrages plus complexes et des besoins plus spécifiques, on aura davantage tendance à se tourner vers l’édition adaptée.

 

Néanmoins, cette offre arrive à un moment de prise de conscience des besoins d’une grande partie de la population : aujourd’hui, 18 % des Français font face à un handicap. Par ailleurs, le vieillissement de la population est aussi un enjeu primordial, puisqu’on estime qu’un Français sur trois aura plus de 60 ans en 2035. Et pourtant, seuls 5 à 10 % de la production éditoriale annuelle font l’objet d’une adaptation, explique le SNE. Deux procédures législatives, d'une part la réforme de la loi française sur l'exception au droit d'auteur pour les personnes handicapées, d'autre part l'acte européen d'accessibilité, ont motivé le syndicat à prendre des mesures nouvelles.

 

Conquérir un nouveau marché

 

Mais ces mesures ont aussi un but économique. En proposant un format nativement accessible, l’édition va conquérir un nouveau marché ; un marché plus grand d’une part, mais aussi un marché exclusif. 

 

En effet, en 2016, la loi sur l’exception au droit d’auteur a été modifiée : auparavant, les livres pouvaient être adaptés et mis à disposition par des organismes habilités, et ce gratuitement. Désormais, ces mêmes organismes ne pourront proposer une offre d’édition adaptée gratuite uniquement si cette offre n’est pas déjà disponible sur le marché, c’est-à-dire si leur offre est la seule possibilité pour les publics empêchés de pouvoir lire l’œuvre. Ainsi, en créant une offre d’édition adaptée payante, c’est tout un nouveau pan de marché qui s’ouvre aux éditeurs.

 

Le SNE a notamment mis l’accent sur la nécessité pour chaque acteur de la chaîne du livre de prendre en compte l’accessibilité dans son travail, de la production à la lecture, en passant également par la diffusion, la distribution, et la vente en librairie ou le prêt en bibliothèque. « L’accessibilité doit intervenir d’un bout à l’autre de la chaîne du livre pour rendre effectivement le service attendu par tous les publics », écrit-il dans son rapport.

Ainsi, le SNE entend guider les éditeurs et les producteurs de contenus numériques dans cette reconversion de l'ebook et met à leur disposition sur son site Internet plusieurs documents afin de considérer les différents enjeux de la création d'un EPUB nativement accessible, ainsi que des aides techniques.