Editions At Play : le navigateur, outil expérimental de lecture pour ebook, par Google

Nicolas Gary - 04.02.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - Google Play ebooks - interaction livres lecture


Mais non, le livre numérique n’est pas mort : Google Play, soucieux de lui assurer un bel avenir, présente Editions At Play, une expérimentation de la fabrication d’ebooks. Cette dernière repose sur les capacités dynamiques du web mobile, pour explorer d’autres pistes que l’homothétie. Une tentative de plus ? En tout cas, une autre preuve que le web sera mobile pour Google.

 

 

 

Seuls deux livres sont pour l’instant présentés dans le catalogue de Editions At Play, bien que deux autres soient prévus pour le printemps. Profitant de la connectivité des appareils mobiles, Google souhaite clairement explorer des pistes qui sont refusées à l’imprimé. 

 

En principe, les ebooks sont interactifs, et vendus, bien entendu. Sauf qu’aucune application de lecture n’est nécessaire : c’est le navigateur, Chrome de préférence, qui se chargera de l’affichage de l’histoire. Chaque livre commence par un tutoriel pour familiariser l’utilisateur avec les commandes.

 

 

 

Les deux premières productions ne réinventent pas la roue : Entrances & Exits de Reif Larsen consiste en une série de parcours à travers Google Street View. Bien linéaire et pas très interactif pour le coup : il faut toucher des cibles pour passer au chapitre suivant. Une sorte de jeu, sans la dimension très ludique.

 

 

 

The Truth About Cats & Dogs de Sam Riviere et Joe Dunthorne, est assez différent : il présente la même histoire, sous des points de vue différents. Voici une présentation visuelle de ce que les livres peuvent être – et le projet plus globalement. Les deux ebooks sont proposés au prix expérimental de 4,22 €.

 

 

 

Le projet Editions At Play résulte d’une collaboration entre Visual Editions et le Creative Labs de Google. « Nous voulions savoir si nous pouvions conserver l’intégrité de la lecture, mais jouer avec la forme du livre numérique » explique TL Uglow, de Google Creative Lab Australie