En Inde, Flipkart déclare forfait devant Amazon et passe le relais à Kobo

Camille Cornu - 11.12.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Flipkart boutique site - Inde ebook - Amazon concurrents


La plus grande plateforme d'ecommerce d'Inde, Flipkart, vendait des ebooks depuis 2012. L'aventure aura été de courte durée et dès aujourd'hui, les livres numériques sont retirés du site. Une décision qui survient trois mois après le lancement d'une offre illimitée à bas prix par Amazon sur le territoire indien. Le marché du livre numérique étant déjà difficile à conquérir en Inde, Flipkart semble s'incliner devant cet obstacle supplémentaire. 

 

flipkart.com

Le siège de Flipkart... il y a quelques années déjà (Sankarshan Mukhopadhyay, CC BY-SA 2.0)

 

 

Si les appareils numériques se développent à grande vitesse en Inde, cela ne semble pas servir le marché de l'ebook. Une limitation qui s'expliquerait principalement par le faible taux de pénétration d'internet et la méfiance quant à l'utilisation des cartes de crédit. Le taux d'alphabétisation ne fait pas non plus du livre un objet particulièrement convoité, bien que le chiffre d'affaires pour le livre était en hausse pour l'année 2014. 

 

La rumeur enflait depuis qu'Amazon avait annoncé lancer une offre rendant difficile toute concurrence : Flipkart allait abandonner la vente de livres numériques. Le site de ecommerce indien venait également de rompre son accord avec Smashwords, toujours sous fond de pression catalysée par la présence d'Amazon. Le mois dernier, Flipkart annonçait pourtant travailler à une redéfinition de sa stratégie numérique. 

 

Elle avait en effet besoin d'une petite révision : les livres y étaient téléchargeables dans un format propriétaire qui interdisait à l'utilisateur de copier ou d'envoyer le livre pour le partager. Les utilisateurs n'étaient pas non plus autorisés à partager des citations de plus de 140 signes sur les réseaux sociaux.

 

Dans un communiqué, la compagnie a annoncé son retrait du marché du livre numérique : 

 

« Le marché du livre indien est majoritairement dominé par les livres physiques et c'est un marché qui s'accroît rapidement. Flipkart continuera d'être un acteur majeur dans le marché du livre en Inde. Dans sa stratégie générale pour les livres, Flipkart ne considère pas le livre numérique comme une bonne stratégie, d'où la décision de transférer ce service à Kobo. »

 

Les ebooks vendus sur Flipkart seront donc récupérés par Kobo, qui propose déjà plus de quatre millions de titres en Inde depuis 2013. La concurrence sur le territoire Indien continuera donc sans les locaux, se concentrant sur les rivalités de Kobo et Amazon. 

 

Le marché du livre en Inde représente en effet un certain enjeu, il est croissant et générerait potentiellement un marché de 3,9 milliards $. Il serait également le deuxième plus large marché du livre anglais. 

 

(via thetechportal)