En Russie, la nouvelle génération s'est convertie au livre numérique

Antoine Oury - 22.01.2016

Lecture numérique - Usages - Russie lecture numérique - sondage Deloitte lecture - évolution pratiques lecture


Le cabinet Deloitte a mené un sondage de grande envergure en Russie, qui s'intéresse aux pratiques médiatiques de 1600 personnes âgées de 16 ans et plus, réparties sur 46 régions : internet, télévision, radio, théâtre, concert, jeu vidéo et livre sont abordés. Les résultats révèlent que la lecture numérique a rattrapé les ouvrages papier dans les usages, particulièrement chez les 16-19 ans.

 

Read Russia - Frankfurt Buchmesse 2015

Le stand de la Russie à la Foire du Livre de Francfort 2015 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Évidemment, l'échantillon est censé être représentatif de la population, mais les résultats d'un sondage doivent être pris avec précaution. Néanmoins, la lecture numérique fait partie des activités qui enregistrent la plus forte croissance sur les 3 dernières années, de 31 %, derrière la navigation sur le web (61 %) et devant les jeux vidéo (10 %). A contrario, les médias « hors-ligne » essuient les plâtres, avec une baisse globale de 17 % dans les usages culturels, qui touche particulièrement le livre papier (- 9 %), la radio (- 7 %) et la télévision (- 5 %).

 

Internet a particulièrement profité de l'actualité politique et économique des derniers mois, particulièrement riche en Russie : si l'utilisation du web a bondi, la télévision tire toujours son épingle du jeu si l'on se cantonne aux informations, puisqu'elle est regardée en moyenne 4,7 fois par semaine, tandis que les sites d'information sont consultés 4,3 fois sur la même période. Les journaux papier restent une habitude, et sont ouverts 3,5 fois sur une semaine.

 

Deloitte prévoit de nouvelles baisses pour la télévision, dans la mesure où elle ne mobiliserait que passivement les plus jeunes, qui s'assoient devant occasionnellement, aux côtés de leurs ainés. Les 16-24 ans sont ainsi la catégorie qui délaisse le plus largement le petit écran.

 

Un des résultats mis en avant par Deloitte concerne la lecture de livres numériques, testée par 88 % des 16-19 ans. Les prédictions de la société Eksmo, qui annonçait un doublement du marché de l'ebook d'ici la fin 2015 à 660 millions de roubles (7,5 millions €) semble se vérifier. Reste encore à déterminer si cette lecture numérique se limite à l'essai, reste ponctuelle, ou si elle s'inscrit durablement comme une pratique culturelle.

 

Livres imprimés (“Printed Books”) et ebooks sont désormais cités à égalité dans les pratiques culturelles des Russes.

 

 

Les résultats des sondages sont à prendre avec des pincettes : en juin 2015, le groupe FOM annonçait des résultats beaucoup moins engageants pour la lecture numérique, qui n'intéressait alors que 9 % des répondants. Par ailleurs, pas sûr que les éditeurs profitent de cet engouement soudain pour le support numérique, dans la mesure où le piratage serait toujours important dans le pays. 

 

(via Kommersant)