Enfin, Editis ouvre son catalogue à Apple, et Amazon

Clément Solym - 14.10.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - Editis - ebooks - Kindle


On croyait le groupe muré dans un certain mutisme, ou plus simplement désireux de rester discret, sur l'arrivée du Kindle et l'essor de la plateforme iBooks. Mais le groupe Editis, en la personne de son PDG, Alain Kouck, a livré quelques explications sur la politique numérique adoptée.


Pourtant, à l'ouverture du Kindle Store, nous avions pu remarquer la présence de quelques titres de maisons du groupe. À ce moment, rien n'était assuré, et nos différents contacts n'avaient pas reçu de consignes particulières.

 

Mieux, la semaine passée, alors que nous demandions ce qu'il en était sur la présence des titres dans l'iBookstore, la réponse était laconique : « Les discussions sont toujours en cours. » (voir notre actualitté)

 

Et voilà qu'en plein Francfort, Alain Kouck annonce à Livres Hebdo que les 5000 titres numérisés du catalogue seront bien commercialisés, non seulement sur Kindle Store, mais aussi sur la plateforme d'Apple, l'iBookstore.

 

Une attente très longue, qui a permis aux contrats d'être plus favorables au groupe, assure-t-il, tout en précisant qu'il n'est pas possible de nier la réalité du livre numérique.

 

D'autant plus que la nouvelle coïncide avec l'annonce de la collaboration entre Fnac et Kobo, avec le lancement d'un prochain lecteur ebook qui sera proposé conjointement par le Canadien et le revendeur français.

 

Un outil de vente supplémentaire, et sur lequel les ouvrages numérisés d'Editis se retrouveront immanquablement

 

Il fallait donc simplement laisser le temps au temps. Et comme Editis ne réalise que 1 % de son chiffre d'affaires avec la vente d'ebooks, il n'était pas autrement plus urgent de se lancer. Le tout conclu avec cette belle note d'espoir : « Nous sommes les mieux placés pour pouvoir proposer des offres attractives. Plus que jamais, c'est là que nous devons investir. »

 

Dont acte.