Entente sur les ebooks : la Justice américaine solliciterait Tim Cook

Clément Solym - 11.03.2013

Lecture numérique - Législation - entente - livre numérique - Apple


Alors que Steve Jobs reste, à titre posthume, le noyau central dans l'affaire d'entente sur le prix des livres numériques, impliquant les grands éditeurs américains et Apple, c'est finalement Tim Cook qui pourrait être interrogé par la justice. Selon un rapport de Bloomberg, l'actuel PDG d'Apple et remplaçant de Jobs intéresserait beaucoup le Ministère de la Justice américain...

 

 

 

 

Depuis avril 2012, les éditeurs et Apple ont été au coeur d'une tourmente judiciaire, accusant le contrat d'agence d'être une entente nuisible pour la concurrence et le marché du livre numérique. Et l'on soupçonnait Apple d'être à l'origine d'une collusion, orchestrée avec l'ensemble des éditeurs américains. Apple aurait fait pression pour que le contrat d'agence s'impose, et permette à la firme de faire face au pouvoir grandissant que prenait Amazon dans cet écosystème. 

 

Depuis, l'ensemble des éditeurs impliqués a préféré signer l'accord proposé par le DoJ, plutôt que de risquer un procès long et coûteux. Et à ce jour, seul Apple reste encore en lice, continuant de nier de toute force qu'il y ait eu une entente autour des livres numériques. D'autant plus, souligne la firme, que le contrat d'agence avait eu pour conséquence de favoriser l'ensemble du commerce et de stimuler les ventes chez chacun des acteurs - loin de la main-mise d'Amazon...

 

Or, comme Steve Jobs est décédé, c'est son remplaçant à la tête d'Apple que la juge de district Denise Cote pourrait appeler à la barre prochainement. Dans une lettre adressée à Cook le 6 mars, la juge fait part de son intérêt pour l'aider à « résoudre un différend mis en évidence », et une conférence téléphonique ce 13 mars serait alors mise en place, assure Bloomberg

 

Aucune autre information n'a filtrée sur ce point. Dernièrement, le biographe de Steve Jobs, Walter Isaacson, a été mis hors de cause, alors qu'il avait évoqué, dans l'ouvrage consacré à la figure de proue d'Apple, quelques éléments concernant le contrat d'agence, qui semblaient plaider en faveur d'une réelle entente...