ePresse : la réponse des éditeurs de presse français face à Google News

Clément Solym - 01.07.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - epresse - google - news


Google News, c’est LE portail de l’actualité. Via son moteur de recherche interne, Google y organise l’actualité avec des éditions disponibles dans des dizaines de langues différentes avec des milliers de sources prises en compte. Pour rivaliser face à cette plateforme qui aspire les articles des grands groupes de presse sans retour financier intéressant, huit éditeurs français se sont associés pour sortir leur kiosque : ePresse.

Sur Internet, nombreux sont ceux qui ont fait le pari de tirer profit de la simple agrégation de contenus : c’est facile à mettre en œuvre et peu coûteux. Ce qui a un prix, en revanche, c’est la mise en ligne et la création d’une information de qualité. Et ceux qui font ce travail digne ont bien la sensation de se faire avoir sur toute la ligne quand les agrégateurs de contenu capturent du trafic, et génèrent donc du cash alors que chaque titre, pris en particulier, peine à rentabiliser son interface Internet.


S’il aura fallu près d’un an pour aboutir, il faut tout de même se féliciter de voir enfin la sortie de cette application mobile, même si l’on regrettera déjà qu’elle ne soit disponible pour l’instant que sur la plateforme de l’Apple store. Mais on nous assure que la version Android est en cours d’élaboration.

On retrouve au sein de ce groupement Les Echos, Le Figaro, Libération, L’Equipe et Le Parisien-Aujourd’hui en France pour ce qui est des quotidiens ; viennent ensuite L’Express, Le Nouvel Observateur et Le Point pour les hebdomadaires.

Pour ce qui est des tarifs, en cliquant sur un titre s'affiche le coût du numéro. L’application, gratuite, permet d’accéder aux différents sommaires des numéros et articles disponibles. Il sera possible d’acheter un exemplaire, voire simplement un article ou, tout simplement, de bénéficier de son abonnement, comme pour une version papier. Les dix derniers numéros seront accessibles directement depuis chaque terminal mobile.