Espresso Book Machine : 2 millions de livres offerts par Google books

Clément Solym - 18.09.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - Espresso - Book - Machine


Le fabricant de l'Espresso Book Machine, outil fantastique en matière d'impression à la demande, a permis à quelques libraires et autres bibliothèques universitaires de proposer des milliers de livres épuisés.

Aujourd'hui, l'accord passé avec Google books vient compléter l'offre faite à Sony que de lui donner accès à son catalogue de livres numériques en format ePub. D'un côté, l'ebook, de l'autre... deux millions d'ouvrages tombés dans le domaine public qui seront mis à disposition des imprimantes EBM, qui les ajouteront au 1,8 million de titres déjà disponibles à partir d'autres sources.

Pour le président de On Demand Books, Jason Epstein, qui est à l'origine de l'EBM, c'est l'accès à des millions de livres épuisés, rares dans différentes langues. Chacune des machines coûte 100.000 $ pièce, mais peut également être simplement louée, et met quelques minutes à créer un livre, avec une couverture en couleur. Le prix moyen recommandé est alors de 8 $ par ouvrage, avec un coût de revient de 1 cent par page. (retrouver le reportage à la librairie Blackwell de Londres)

« Ce qui est génial, c'est qu'on peut accéder aux classiques et aux auteurs obscurs, et tout ce qu'il y a entre les deux : Shakespeare, Dickens, Twain, Rousseau, Hugo, Balzac... hier on a imprimé un livre sur les feuilles, un autre sur la fabrication des bonbons au début du 20e siècle : c'est ça qui est bien, c'est riche sur tous les sujets... », explique Dane Neller, directeur général à l'AFP.

Grâce au catalogue de Google, l'EBM va devenir un outil incontournable et bien évidemment, renforcer la position dominante de la firme dans le secteur, autant que conforter le monopole qui s'établit pour Google. Aujourd'hui, plusieurs machines sont réparties un peu partout dans le monde, jusqu'en Australie.