Etats-Unis : La pédagogie numérique avec le soutien des entreprises

Clément Solym - 26.09.2012

Lecture numérique - Usages - numérique - scolaire - tablettes


Parmi les différents programmes scolaires des écoles américaines est prévu l'enseignement technique du numérique et la mise en place de prêt d'ebooks dans les bibliothèques étudiantes. Souvent confrontés à des problèmes de coût, les établissements ont plus ou moins tentés de trouver des solutions pour permettre à leurs élèves de manier tablettes et ebooks.

 

concentration

Alain Bachellier, CC BY-NC-SA 2.0

 

Etudiants du XXIe siècle, bienvenue. Bon, si seulement on avait le budget… Enfin, l'une des façons de contourner la question du financement fut, dans un premier temps, de demander aux élèves de fournir eux-mêmes le matériel. Car, constatant que beaucoup d'étudiants possèdent déjà leurs Smartphones, des tablettes ou des ordinateurs portables, les écoles, bien que tenues politiquement de ne pas faire participer les affaires personnelles des étudiants, se sont de plus en plus tournées vers cette option. Cela permettait, assez astucieusement, de garder le budget déjà restreint pour acquérir un nombre limité d'appareils pour les élèves n'ayant pas la possibilité d'assurer l'achat par leurs propres moyens.

 

Maintenant, les écoles ont également une deuxième opportunité : tirer profit des sociétés qui mettent à disposition leurs services numériques, strictement réservés aux écoles et destinés aux étudiants. Un bon moyen de publicité détournée, aussi.

 

Ainsi, des établissements ont pu mettre en place des systèmes de bibliothèques où les étudiants peuvent consulter des livres numériques et les télécharger sur leurs propres appareils via le site Internet du système scolaire, en entrant bien entendu leur mot de passe. Tout comme une bibliothèque traditionnelle, l'ebook disparaît de l'appareil dans un laps de temps défini, généralement deux semaines. Et tout comme avec n'importe quelle bibliothèque publique ou universitaire, si le livre est déjà extrait par un autre élève, il y a une liste d'attente pour les suivants.

 

Le sponsoring pour l'apprentissage : ingénieux, et finalement plutôt économique.