Étude : le livre numérique en Allemagne, 5 ans après le Kindle

Antoine Oury - 04.05.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - Allemagne livre numérique - Allemagne ebook marché - Kindle Allemagne Amazon


Le livre numérique ne date pas d'hier, mais le carbone 14 de l'entrée de cette technologie dans le radar du grand public se résume souvent au lancement du Kindle d'Amazon sur un territoire... En Allemagne, c'était en avril 2011, et le BuchReport a décidé de dresser un état des lieux économique de la lecture numérique pour cette date anniversaire. L'étude complète coûte près de 2000 €, mais quelques éléments sont dévoilés par le journal.

 

Tolino - Frankfurt Buchmesse 2015

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Évidemment, l'information la plus brûlante, la répartition des parts de marché entre les différents vendeurs de livres numériques, n'a pas été révélée par le BuchReport. D'après un sondage de l'institut Bitkom publié en octobre 2015, 70 % des lecteurs de livres numériques achètent chez de gros détaillants en ligne tels Amazon, ebook.de ou encore Thalia.de. En septembre 2015, le consortium Tolino, qui rassemble des acteurs “traditionnels” du monde du livre et de la téléphonie, affirmait couvrir 45 % des acheteurs de livres numériques

 

A priori, Amazon et Tolino seraient toujours au coude-à-coude sur le marché du livre numérique allemand.

 

Passons à présent aux résultats dévoilés par le BuchReport : 46 % des acheteurs de livres sont des lecteurs hybrides, qui lisent donc à la fois en numérique et sur papier. Un chiffre impressionnant, mais peu détaillé : seuls 2 % des acheteurs de livres se déclarent lecteurs de livres strictement numériques. C'est chez les 18-24 ans que la tendance hybride est la plus forte, avec 54 % des acheteurs de cette tranche d'âge concernés.

 

1/3 des acheteurs de livres dispose d'un dispositif permettant la lecture numérique, mais le BuchReport ne considère que les tablettes (possédées par 58 % des acheteurs de livres numériques) et les smartphones (dans la poche de 78 % des lecteurs de livres numériques), sans évoquer le cas des lecteurs ebook. 76 % d'entre eux ont lu un ebook dans les 4 dernières semaines.

 

Ci-dessous, un graphique qui permet de visualiser la tendance au sein des lecteurs de livres numériques : en gris foncé, ceux qui lisent plus de livres numériques, en gris plus clair, ceux qui en lisent la même quantité, et en gris encore plus clair, ceux qui en lisent moins. De gauche à droite, on trouvera l'ensemble des lecteurs, les lecteurs hommes, les lecteurs femmes, puis les tranches d'âge.

 

 

 

Au sein des genres les plus lus au format numérique, 12 % des ventes de fiction sont assumées par l'ebook, contre 4,4 % seulement pour la non-fiction. Si l'on poursuit plus avant dans les genres, le thriller domine 32 % des ventes au format livre numérique, suivi par la fantasy (11,7 %), la romance et l'érotique (8,7 %) et les romans historiques (7,8 %).

 

 

 

Concernant la hausse potentielle des lecteurs de livres numériques, la tendance est plutôt bonne : 22 % des lecteurs de livres papier sont accueillants vis-à-vis du format numérique, une curiosité inhabituelle sur un sujet assez clivant. Sur les 12 derniers mois, d'ailleurs, seulement 21 % des acheteurs de livres n'ont lu que des ouvrages papier.

 

Un résultat impressionnant par rapport à la France, et qui se rapproche assez du bon accueil réservé par les Allemands au livre audio, quand ce format peine encore dans l'Hexagone.