medias

Etude sur le marché mondial du livre numérique

Clément Solym - 03.10.2013

Lecture numérique - Usages - marché de l'ebook - international - ventes de livres numériques


Passant en revue les marchés émergents de l'Europe, du Brésil, de la Chine, de Russie et du monde arabe, autant que ceux, déjà installés, des États-Unis et du Royaume-Uni, le rapport Global ebook est désormais disponible au téléchargement.  

 

 

 TXTR lecteur ebook low cost

ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

Si la croissance est plus lente en dehors de ces deux territoires, le cabinet Rüdiger Wischenbart qui est à l'origine de ce document, remis à jour chaque année, montre qu'Apple et Amazon ne sont pas nécessairement les moteurs de développement dans tous les pays. 

 

Ce qui est surtout complexe, c'est d'établir un panorama exhaustif de l'offre, attendu que les différents vendeurs ne disposent pas nécessairement des mêmes catalogues. La part de marché du livre numérique se calcule parfois en fonction des revenus de l'industrie, mais cela n'a finalement que peu de sens, puisque les grands acteurs américains ne partagent pas nécessairement toutes leurs données. Les auteurs autoédités chez Amazon, pour exemple, ne figurent dans aucune comptabilité d'éditeurs traditionnels, et impossible, par conséquent, de les prendre en compte - sans pouvoir les ignorer pour autant. 

 

Parmi les grandes données tirées de l'étude, on constate que pour 2012, 20 % des ventes aux États-Unis étaient numériques, contre 30 % cette année. En revanche, le Royaume-Uni assiste à un ralentissement de l'adoption, alors que les ventes numériques représentaient 20 % du chiffre d'affaires pour le premier semestre 2013.

 

En Europe, c'est l'Allemagne qui est le marché avec la plus forte progression, puisque 5 % des ventes sont des ebooks, pour le 1er semestre 2013, contre 2,4 % en 2012. Pour les nouveautés, on tablerait plutôt sur 8 à 10 %. La moitié des ventes serait opérée par Amazon, Thalia et Weltbild, les deux grandes chaînes allemandes, pèseraient 34 % et Apple aurait 10 %.

 

Côté français, c'est bien une résistance que note l'étude, avec près de 3 % des ventes en 2012, selon les données du SNE. Mais la résistance ne serait qu'apparente, puisque l'on compterait 6 millions de tablettes et 500.000 lecteurs ebook d'ici à la fin de l'année 2013. 

 

En Russie, on notera que le piratage reste la donnée la plus importante, même si les ventes légales tendent à augmenter. Le Kindle n'étant pas encore en vente, c'est Apple qui s'y taille alors la part du lion. 

 

Enfin, au Brésil, et parce que les livres n'ont pas de taxation, et que cette mesure sera élargie aux livres numériques, la croissance est forte. Amazon, Google et Kobo se sont lancés sur le marché en 2012 et briguent donc les places de choix, sauf qu'Apple conserve la première place du classement.