Exclusif : 500.000 Sony Readers T1 vendus en Europe

Clément Solym - 25.05.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - Sony Reader - PRS-T1 - Europe


Exclusif ActuaLitté : Les résultats de ventes des lecteurs ebook chez Sony ne sont pas évidentes à obtenir. Alors que le PRS T1, dernier modèle à écran tactile, avait été présenté en avant-première au mois de septembre 2011, pour une commercialisation en octobre, à 149 €, dans toute l'Europe. 

 

Et selon les informations de ActuaLitté, la firme japonaise est plutôt satisfaite de ses résultats. En effet, depuis le mois d'octobre, les ventes en Europe ont dépassé les 500.000 exemplaires désormais, ce qui, selon certaines estimations, n'est pas très éloigné des ventes réalisées pour le Kindle d'Amazon. Cependant, on constate que la force de communication d'Amazon pour son lecteur ebook reste encore supérieure à celle de Sony, alors que la firme de Seattle ne rate jamais une occasion. 

 

Nous n'avons pas réussi à obtenir de chiffres de vente pour la France précisément . En tout cas, deux enseignes de grande distribution high-tech, concurrents directs de Fnac et Amazon représentent plus de 50 % des ventes des readers. 

 

L'ebookstore, toujours en suspend

 

Aujourd'hui, la grande inconnue reste la présence d'une librairie intégrée directement dans le T1. Le Reader Store tarde (pas facile à dire), mais Sony nous assure que s'il n'est pas question de nier ce retard, la société cherche avant tout un partenaire fort pour répondre à la demande et aux attentes impératives de Tokyo.

 

Sony au Salon du livre de Paris

 

 

C'est que, depuis la capitale japonaise, on croire très fortement à la présence d'un ebookstore connecté à la machine. Le succès rencontré outre-Atlantique pousse en effet les dirigeants à axer leur stratégie dans ce sens. Raison pour laquelle le choix du partenaire reste tributaire d'une capacité à commercialiser évidemment le Reader de Sony. 

 

C'est qu'au début du mois de février, la très british Bookseller Association s'était clairement posé la question. Est-ce que Sony n'avait pas oublié ce secteur de la lecture numérique dans son développement ? Un silence radio que la firme regrette, alors que la concurrence s'est largement diversifiée, avec l'arrivée de Kobo, qui envahit progressivement l'Europe, ou encore le déploiement des offres de la gamme Nook, aux États-Unis, par le libraire Barnes & Noble. 

 

En Angleterre, l'ouverture de l'ebookstore s'est faite mi-avril, après plusieurs mois d'attente. « Nous travaillons dur pour vous proposer le meilleur magasin possible. Nous comprenons que certains d'entre vous s'impatientent de son lancement, et nous vous remercions de votre patience », s'était excusée la firme. (voir notre actualitté

 

Forte concurrence outre-Atlantique

 

Depuis six ans, maintenant, Sony est en concurrence directe avec Amazon, et ce serait finalement à tort que l'on considérerait que la firme accuse un certain retard. D'abord, la concurrence frontale aux États-Unis n'est pas si mauvaise. De ce côté de l'Atlantique, on estime en interne à 35 % les parts de marché en terme d'appareils vendus pour la France. C'est d'ailleurs un chiffre que l'on pouvait déjà retrouver voilà deux ans, avant que les modèles 350 et 650 ne soient en rupture de stock. 

 

C'est que le marché du futur, c'est bien celui de l'Europe. « Il y a encore beaucoup à faire sur ces territoires. Et le marché britannique, toujours en concurrence avec Amazon, fonctionne plutôt bien », nous confirme la société. De plus, il faudrait souligner l'importance des résultats constatés en Allemagne, dans le partenariat avec le libraire Libri.de ains qu'en Hollande, avec Bol.com. « Il s'agit là de partenaires locaux très forts, alors que la concurrence est également directe avec Amazon, mais qui nous apportent une très grande satisfaction », poursuit Sony.

 

Et des pistes de développement

 

D'autre part, Sony compte parmi les partenaires du site Pottermore, unique source d'approvisionnement de livres numériques Harry Potter. La firme propose à ce titre une offre spéciale couplant le T1 avec les ebooks de la saga. Une offre qui n'est cependant valable qu'aux Etats-Unis.  

 

Rappelons enfin que le Sony Reader reste l'un des lecteurs ebook favoris dans le cadre des expérimentations de prêts de livres numériques dans les bibliothèques. Dernièrement, c'est dans la région Midi-Pyrénées qu'une nouvelle expérience de prêt a été lancée, avec des PRS-T1 justement. (voir notre actualitté

 

Reste que Sony est le premier acteur en Fran ce à disposer d'une offre de tablette et de lecteurs ebook, et compte profiter de ce double positionnement...