Exilé de tous les marchés, Sony se concentre sur le Japon

Antoine Oury - 15.05.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Sony - Reader Store - librairie numérique


Depuis février dernier, Sony a entamé la fermeture définitive de son Reader Store, la librairie numérique de la marque, dans plusieurs grands marchés, dont l'Europe et les États-Unis. Implantée au Japon depuis des années, et bénéficiant d'une histoire assez longue avec l'archipel, Sony a toutefois décidé de garder son Reader Store à disposition des lecteurs nippons. Et pourrait même mettre les bouchées doubles pour gagner des parts de marché.

 


Sony eBook Reader

(David Jones, CC BY 2.0)

 

 

Depuis 2007, Sony s'est activé pour séduire le lectorat japonais, sans que les résultats ne soient forcément à la hauteur des attentes de la marque. Ainsi, le concurrent Amazon, arrivé seulement en mars 2012 dans l'archipel, aurait déjà engrangé près de 38 % de parts de marché fin 2013, contre 25,5 % pour Sony, derrière Kobo, estimé à 33 % de parts de marché.

 

Dans une interview accordée au journal Good E-Reader, Tony Smith, vice-président du marketing chez Sony, confirme toutefois que la marque entend redoubler d'efforts sur ce territoire particulier : « Nous voulons développer le marché japonais en augmentant le nombre d'éditeurs et de partenaires, en augmentant le nombre d'appareils compatibles, comme les Xperia ou la PS Vita », explique-t-il. Sony ne se ferme aucune porte : ses solutions logicielles seront étendues aux PC, quand l'application iOS sera refondue pour les mobiles.

 

Nul n'est prophète en son pays : si Sony est nativement japonais, la marque n'a jamais réussi à convaincre ses compatriotes des bénéfices de la lecture numérique. Hayashi Kaori, de l'université de Tokyo, rappelle ainsi l'attachement particulier de la population pour les journaux papier : « Le Yomiuri Shimbun, plus grand journal du Japon, tire à un peu moins de 10 millions d'exemplaires. Le second, Asahi Shimbun, à près de 8 millions. Les journaux régionaux touchent à peu près la moitié des foyers de leur territoire. »

 

Début 2013, on estimait que 72 % des Japonais n'avaient aucune envie de lire sur écran. Les ventes totales de Sony en termes de lecteurs ebook, en 7 années de présence sur le marché, s'élevaient à un demi-million de machines écoulées, malgré les 127 millions d'habitants que compte l'archipel. Rien n'est encore gagné pour Sony, donc.