Face au confinement, des lectures live s'organisent sur les réseaux sociaux

Antoine Oury - 16.03.2020

Lecture numérique - Usages - confinement lectures live - livres lecture voix haute - confinement livres reseaux sociaux


Dans les semaines à venir, le quotidien de chacun sera considérablement bouleversé, y compris dans sa vie de lecteur : de la fermeture des librairies et des bibliothèques à la limitation des déplacements, il sera nécessaire de se tourner vers sa bibliothèque personnelle. Les réseaux sociaux pourront aussi offrir une alternative intéressante, à l'image de l'initiative de l'éditeur Le nouvel Attila.

Benoît Virot, des éditions Le Nouvel Attila, partage une de ses lectures sur Facebook


En période de confinement, les streamers sont rois : alors que le télétravail se généralise et que les déplacements se limitent, les réseaux sociaux s'imposent comme des moyens de parer à la « distanciation sociale » nécessaire en période de pandémie. Les streamers, qui font d'internet, de YouTube ou de Twitch leur lieu de travail, quotidien dans certains cas, resteront sur le pied de guerre pour divertir, informer, faire découvrir aussi.

Particulièrement actifs dans le secteur du jeu vidéo, les streamers ont depuis longtemps investi d'autres supports culturels et modes d'expression, notamment le livre et le texte en général. Il faut dire que si le texte ne dispose pas, comme le jeu vidéo, d'une image constamment en mouvement, très attirante, il permet d'occuper l'espace du stream sur de longues minutes, voire des heures.

Les pratiques en la matière se sont considérablement développées ces dernières années. Parmi les pionniers, que l'on retrouvait déjà en bonne place du côté des expérimentations sur le livre numérique, l'écrivain François Bon, qui publie très régulièrement des vidéos sur sa chaine personnelle. Partage de lectures, vidéo-poèmes, découverte de services de presse, et lectures à voix haute, bien entendu.




Difficile d'évoquer la lecture à voix haute diffusée sur internet sans citer l'émission Voyage au bout de la nuit, produite par la chaine C8, qui propose de voir ou revoir les différentes lectures intégrales sur YouTube également. Uniquement des classiques libres de droits sont lus devant la caméra, au milieu d'un décor inchangé, canapé devant une vue de Paris. L'émission a su réunir une large communauté, constituée autant d'amateurs de lectures que de fétichistes des voix ou des jambes des lectrices - Voyage au bout de la nuit ne fait appel qu'à des jeunes femmes.




Autre pratique particulièrement adaptée à la lecture de livre, l'ASMR. Pour les néophytes, ASMR signifie « Autonomous Sensory Meridian Response », traduit en « réponse autonome sensorielle culminante » selon Wikipédia, qui recouvre une sensation de bien-être ressentie après l'audition d'un son agréable. Comme nous l'expliquions en 2017, il suffit de chercher « ASMR lecture » sur YouTube et Twitch pour se rendre compte du phénomène.


Les conditions de vie particulières des prochaines semaines incitent d'autres à s'essayer à la lecture en stream : l'éditeur Benoît Virot (Le Nouvel Attila) a posté une vidéo sur le réseau Facebook dans laquelle il annonce avec son équipe « une mesure de clin d'œil et d'hommage » avec la lecture de livres parus ou à paraitre chez différents éditeurs.




Des auteurs s'y essayent également, à l'image de Mélanie Chappuis, autrice suisse, qui a décidé de lire des extraits des monologues du livre Exils, écrit avec le chanteur Jérémie Kisling pour la scène, et dont les représentations ont été annulées.



Dossier - Coronavirus : S'occuper en période de confinement


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.