Facebook encore et toujours à la conquête du shopping en ligne

Julie Torterolo - 13.10.2015

Lecture numérique - Applications - Facebook - onglet shopping - commerce en ligne


Facebook n’en démord pas : il veut permettre aux internautes de faire son shopping directement sur son réseau social (et amasser au passage une grosse commission). En plus de tester de nouvelles expériences publicitaires pour les annonceurs, le géant américain a ainsi annoncé hier l'ajout d'un onglet « Shopping » sur l'application mobile, permettant de réunir divers commençants sur une seule page.  

 

 

 

Après avoir révélé l'introduction de nouveaux smileys à côté du fameux Like — ce qui permet au passage de récolter encore plus d'informations quantifiables sur ces internautes — Facebook continue donc sa conquête du commerce en ligne. Faciliter les relations entre commerçants et internautes via les smartphones est devenu son credo.

 

On voyait ainsi apparaître des nouvelles formes d’annonces publicitaires telles que le panorama ou les annonces « immersives », ou encore un onglet « j'achète ».

 

Désormais, Facebook entend bien consacrer une page entière au shopping. Un onglet « Shopping » devrait ainsi être ajouté sur la page d’accueil de son application mobile. « Dans les prochaines semaines, nous allons commencer à tester un seul endroit qui permettra aux internautes de découvrir, partager et acheter des produits plus facilement », annonce la firme dans un communiqué de presse. Le tout sans avoir donc à sortir de l'application, et toujours dans une perspective de concurrence directe avec Amazon. 

 

C’est qu’après avoir vu Amazon jouer au réseau social, en s’appuyant sur les auteurs, notamment, pour établir des connexions avec les lecteurs, Facebook a réagi. 

 

Voilà encore quelque temps, mi-juillet, Facebook se contentait de faire créer ces pages marchandes et ne ponctionnait pas un centime sur les ventes – pour l’instant, bien entendu. Mais une fois le message bien véhiculé, et les clients conquis, difficile de savoir comment tournera le vent.

 

À relire

Quand Facebook sera devenu l’acteur monopolistique que dénoncera l’édition
 

Depuis au moins 2009, si l’on fait un effort de mémoire, des boutiques se sont ouvertes sur Facebook, avec un couplage lié à PayPal pour assurer le règlement des articles. L’idée d’une marketplace évoluée prenait progressivement forme...

 

 

 

Et aujourd'hui ? « Sur Facebook, nous avons remarqué que les internautes viennent sur notre plateforme non seulement pour se connecter avec des amis et sa famille, mais aussi avec des produits et des marques. En fait, une étude a montré que près de la moitié des gens viennent sur Facebook pour chercher activement des produits, une majorité d’entre eux veulent alors découvrir de nouveaux produits. »

 

La nouvelle fonction a pour l’instant été testée par un petit nombre d’entreprises américaines. Entreprises qui testent également d’autres types d'initiatives. Facebook — qui s'insurge devant « des temps de chargement lent et trop d'étapes » pour aller sur le site des commerçants — développe par exemple une fonction qui permettra à ces sociétés de vendre leurs produits directement sur leurs pages Facebook, grâce à une section une « Shop ».

 

La firme américaine pourrait bien de la sorte devancer certains autres géants tels que Amazon, toujours en quête d’attirer les clients via leurs smartphones. À quand la possibilité de lire son ebook directement sur Facebook ?