Faille de sécurité sur l'iPad : maintenant, on sait qui vous êtes...

Clément Solym - 10.06.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - faille - securité - ipad


Maintenant, on sait aussi quel est le risque à posséder un iPad : l'opérateur téléphonique AT&T vient de confirmer qu'une faille de sécurité a exposé des propriétaires de la tablette (parmi lesquels, des chefs d'entreprise, des responsables militaires ou encore des politiques...).

Selon les chiffres avancés par le magazine Gawker, près de 114.000 comptes d'utilisateurs ont été touchés par cette faille, mais il est possible que des informations confidentielles de tout iPad 3G actuellement en service sur le territoire étatsunien aient été divulguées.


Si entre temps, AT&T assure avoir corrigé la faille et qu'elle soit limitée à ce seul opérateur - bien vu le coup de mauvaise pub - Apple reste pleinement responsable de la confidentialité de ses machines. D'autant plus que pour s'en servir, les utilisateurs ont l'obligation de fournir une adresse email permettant d'activer la machine...

Un groupe se faisant appeler Goatse Security est à l'origine de cette révélation. Grâce à un script disponible sur le site e l'opérateur et donc accessible à n'importe qui via le web, ils sont ainsi parvenus à dévoiler un grand nombre d'adresses email.

En conséquence, le New York Times a dû par exemple imposer à l'ensemble de son personnel de désactiver jusqu'à nouvel ordre la fonction 3G des iPad en service. De son côté, évidemment, AT&T a tenté de minimiser l'incident, en assurant que la seule information que l'on pouvait obtenir via la technique utilisée était l'adresse email du propriétaire de l'iPad.

« Nous prenons la vie privée des clients très au sérieux et même si nous avons corrigé ce problème, nous nous excusons sincèrement auprès des clients qui ont été impactés. »