Fédération des éditeurs jeunesse autour de Magic Town

Clément Solym - 16.05.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - littérature jeunesse - Magic Town - narration


Plusieurs éditeurs, parmi lesquels Hachette, Penguin, Simon & Schuster, viennent de décider d'un regroupement de leurs ressources sur un site unique, Magic Town, destiné à générer des ventes sur des titres numériques. Lancée aujourd'hui, cette plateforme de divertissement en ligne a été réalisée par deux des fondateurs de Playfish, la société rachetée en 2009 par Electronics Arts. 

 

La cible est nette : les jeunes de deux à six ans, plongés dans un univers interactif de livres numériques, avec des contes de fées classiques et le retour de personnages populaires de la littérature jeunesse. Magic Town est finalement un monde virtuel reposant sur ces codes jeunesse, qui souhaite créer un environnement de narration propice à la lecture et l'apprentissage. Le modèle économique repose sur le fermium, avec une vingtaine de titres à lire gratuitement et un catalogue complet vendu pour 9,99 € mensuels ou 59,99 € à l'année.

 

Le mois prochain, une version pour iPad sera également disponible. 

 

« Nous cherchons à devenir la marque de divertissement première pour les jeunes enfants, au cours de ces prochaines années », explique Christian Dorffer, directeur commercial de Mindshapes, l'un des partenaires. (via Financial Times)

 

 

 

Attendu que pour un éditeur isolé, le développement d'un tel outil aurait été trop coûteux, la mutualisation des forces a permis une plus grande exploitation. Pour Sarah Packenham, d'Andersen Press, la création de livres numériques se fait à l'artisanale, sans animation ni narration particulière. « Le coût pour ajouter ces choses est très élevé. Nous n'avons pas l'expertise nécessaire pour tout faire ni prédire dans quelle partie du marché il faut investir. »

 

Alors que les ventes de livres numériques ne cessent d'augmenter outre-Atlantique. Et selon l'Association of American Publishers, la proportion dans les ventes de livres jeunesse avait atteint 16 % du chiffre d'affaires, en février. La croissance prévue en Europe est de 113 % pour l'année 2012, bien qu'elle ne représentera toujours que 2 % du marché. 

 

Concentré sur l'alphabétisation et la lecture, Magic Town est également en pourparlers avec Macmillan et Bloomsbury. Pour les maisons, la rémunération est basée sur les pages lues, un modèle de streaming façon Spotify, très en vogue actuellement. De quoi également assurer une certaine visibilité supplémentaire sur la toile. 

 

Dans cette ville magique, chaque aventure est présentée sous la forme d'un livre interactif, avec plusieurs modes de lecture : l'enfant peut lire seul, accompagné d'un adulte et répondre à des questions sur ce qu'il vient de découvrir. Un système de récompense gratifie les lecteurs assidus.

 

Bien que les tarifs soient proposés en euros, aucun éditeur français n'est encore intégré.