Firefly, la fonctionnalité centrale du Fire Phone de Jeff Bezos

Nicolas Gary - 19.06.2014

Lecture numérique - Tablettes - Amazon Firefly - Fire Phone - Jeff Beos


En jetant un petit coup d'oeil aux spécifications du téléphone d'Amazon, on découvre quelques fonctionnalités gadget, mais également d'autres qui promettent de nouvelles nuits blanches aux libraires indépendants. Le Fire Phone rejoint la grande cour des smartphones, plus grand que les iPhone mais plus petit que la majorité des appareils Android du marché. 

 

 

 

 

Jeff Bezos, après ses lecteurs ebook et ses tablettes, rejoint donc Apple ou Google, Samsung et consorts dans le bal des smartphones. A l'occasion de la conférence de presse qui se déroulait à Seattle, siège social de la firme, le patron s'est réjoui des multiples avantages qu'allait procurer son appareil.

 

L'une attire tout particulièrement l'attention : Firefly - Luciole, en français. Cette application, native, utilise les caméras de l'appareil pour reconnaître près de 100 millions d'objets (ou de situations, précise Amazon). Ainsi, il est en mesure de jouer, comme Shazam, au disc-jokey, pour identifier une musique, mais également des émissions et séries télé, ou encore des films, des jeux vidéo... et des livres, cela va presque sans dire. 

 

Cette technologie, jouant tout à la fois sur l'audio et l'image reconnaît des contenus culturels, sur un modèle déjà éprouvé. On photographie un livre, et Firefly va chercher dans sa base de données l'auteur, le titre, et indiquera différentes informations - dont le prix d'achat, et la page Amazon pour ce faire. Gageons d'ailleurs que l'appareil invitera plus facilement à se procurer la version numérique des livres, musiques et autres.

 

« Nous voulions faire un appareil qui soit idéal pour une personne. De même qu'une personne aime le chocolat, et une autre, la vanille. Le client peut choisir », expliquait Bezos. Et dans cette quête de choix, Amazon assure avoir peaufiné les outils dont dispose Firefly, pour lui permettre de reconnaître des mots, des caractères dans tous types de situations. 

 

Le tout fonctionne grâce à un bouton dédié, sur le côté du smartphone : en un clic, on enclenche la fonction Firefly, qui va apporter recherche contextuelle, comparateur de prix et achat immédiat. Pour assurer son succès, Amazon avait acquis SnapTell, en 2009, et l'on prédisait alors l'arrivée d'un Shazam du shopping. Bezos n'a pas encore racheté Shazam, l'application pour la musique, mais possède déjà IMDb, une fantastique base de données pour le monde du cinéma.

 

En outre, Amazon avait lancé Flow, une application assez similaire, et la proposait en versions Android et iOS à partir du mois de février. Avec Firefly, Bezos parle de « stimulation sémantique », pour désigner l'identification intelligente. Reste à voir si l'appareil pourrait également reconnaître un livre, simplement par la lecture de quelques lignes ?