Fnac et Kobo se réjouissent de l'acquisition de Kobo par Rakuten

Clément Solym - 11.11.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - Rakuten - KObo - fnac


L'annonce s'est faite mardi : le Japonais Rakuten rachètera la société Kobo début 2012 pour la somme de 315 millions $. Michael Serbinis, le président-directeur général, conservera son poste, et le siège sera maintenu à Toronto.

Dans un communiqué commun, Fnac et Kobo « se réjouissent de l'acquisition annoncée hier, de Kobo par le groupe japonais, Rakuten ».

À ce titre, Kobo assure que Fnac reste l'acteur stratégique principal dans sa démarche de commercialisation en France.

« La Fnac, de son côté, se réjouit de cette évolution de capital qui constitue une reconnaissance de la grande qualité de la plateforme de lecture numérique de Kobo et va ainsi lui donner des moyens supplémentaires pour renforcer sa position sur le marché du livre numérique. »

 



Rakuten, l'Amazon japonais, offrira par ce biais « une opportunité d'accélérer la croissance », explique le PDG, alors que le futur repreneur est, selon lui, quatre à cinq fois plus important qu'Amazon au Japon. Avec plus de 50 millions de clients dans le monde entier, Rakuten assurera une présence à l'international qui sera plus forte encore.

L'an prochain, Japon et Brésil accueilleront les produits de Kobo, et une douzaine d'autres destinations sont prévues pour l'année 2012.

Actuellement, Kobo compte près de 300 personnes dans toute l'entreprise et d'ici 12 à 18 mois, ce nombre devrait doubler.