France : les tablettes séduisent bien plus les jeunes

Clément Solym - 09.09.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - intentions - achat - tablettes


L'iPad a tout révolutionné : les tablettes n'avaient jusqu'à lors pas très bonne presse, mais il aura suffi qu'Apple se lance dans le secteur pour emporter l'adhésion quasi-totale...

Dans un sondage exclusif réalisé pour La Tribune, on en apprend un peu plus sur le comportement de nos concitoyens vis-à-vis des intentions d'achat dans les prochains mois. Et surtout du marché tel qu'il pourrait se dessiner alors dans le pays.

Selon les données recueillies, 1,5 % des sondés achèteraient une tablette, sans précision du constructeur ni du fabricant, avant la fin de l'année. À mettre en relation avec les 5,5 % qui s'en procureront une au cours des 12 prochains mois. Ce qui porterait à quelque chose comme 4 à 5 millions de personnes, le nombre de consommateurs prêts à investir dans ces nouveaux modèles.


Le Galaxy Pad de Samsung
 
Selon le cabinet iSuppli, il se vendra 13 millions d'iPads au cours de l'année 2010 dans le monde, et l'on devrait avoisiner les 40 millions au cours de l'année prochaine. Selon un autre analyste de UBS Investment Research, il faudrait plutôt tabler sur 28 millions d'iPads vendus au cours de l'année 2011...

Des chiffres auxquels il ne faut pas forcément se fier, attendu que le marché du netbook avait l'an passé le vent plus qu'en poupe et que finalement, les prévisions des analystes se sont légèrement cassé la binette, avec l'arrivée, justement des tablettes.

Après avoir cannibalisé les ventes de netbooks, les tablette pourraient donc devenir la solution mobile alternative et définitive pour des millions de Français, convaincus, au moins en partie, par ces nouveaux outils. En effet : dès lors que l'on se décide à investir dans une tablette, la question d'un rachat de PC de maison ou de portable est forcément différée...

L'étude BVA montre par ailleurs que le côté générationnel intervient fortement dans le choix de cet investissement, puisque les 15/24 ans sondés seraient 16 % à se décider dans l'investissement, contre 5 % des 35/49 ans.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.