France : une librairie d'ebooks sur Google Play

Clément Solym - 18.07.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Google Play Livre - Librairie numérique - e-books


Après avoir fait le bonheur des passionnés de cinéma, Google Play offre désormais un accès à sa nouvelle librairie numérique, avec des milliers de livres en français disponibles dès aujourd'hui. Après avoir amorcé sa conquête du marché européen avec l'Allemagne et l'Italie, c'est donc notre plateau de fromages de pays qui accueille l'ebookstore googleien.

 

 

 

 

De Marc Levy à John Grisham, en passant par les meilleurs polars français et la collection Harlequin, la plateforme de divertissement numérique Google Play, lancée en mars 2012, met en vente du polar : de Fred Vargas à Dominique Sylvain, en passant par Antonin Varenne, sans manquer les ouvrages de Marc Levy, Eric-Emmanuel Schmitt, Christine Lewicki, P.D.James et John Grisham.

 

Grâce à Google Play, le lecteur peut via sa tablette, son smartphone ou son ordinateur, lire quelque soit l'endroit où il se trouve, en un seul clic. Une fois que les livres sont dans le Cloud, le lecteur peut arrêter la lecture et la reprendre là il en était. Une volonté notable de l'éditeur d'e-book de concilier une lecture confortable et pratique à un rythme parfois effréné du quotidien. Magique, le lecteur peut également poursuivre sa lecture sans être connecté à Internet, en mode offline.

 

Avec un ordinateur, les livres s'achètent dans Google Play et peuvent être lus  dans le navigateur Web; sur iPhone ou iPad, la lecture des titres sélectionnés se fait en utilisant l'application Google Play Livres. La plateforme qui propose plus de 600 000 applications à télécharger sur les téléphones Android ou sur tablette, avait d'ailleurs pris exemple sur Amazon dans la présentation de sa page d'acceuil (Voire notre actualitté).

 

« Tout est question de choix : nous vous proposons de nombreux titres et de multiples façons d'y accéder (via sa tablette, son smartphone, son ordinateur). Vous disposez ainsi d'une immense librairie à portée de clic, quel que soit l'endroit où vous vous trouvez.Avec Google Play, vos livres sont dans le Cloud, ce qui signifie que vous pouvez les lire sur le web, depuis votre ordinateur, arrêter votre lecture et reprendre là où vous en étiez resté sur votre tablette ou votre smartphone. Vous pouvez aussi continuer votre lecture sans être connecté à Internet, en mode offline », précise Google dans un communiqué. 

 

 

 

 

Au cours de l'entretien avec Philippe Colombet, responsable de Google Livres France, plusieurs sujets ont également été abordés, relatifs à ce lancement. « Nous arrivons à un moment où le marché du livre numérique est en train de décoller dans notre pays », assure-t-il.

 

Tout d'abord, l'accord avec les libraires indépendants américains, qui avaient la possibilité d'ouvrir une boutique à leur couleur, pour vendre des livres numériques au travers de Google Play. « Aux USA, cet accord a été arrêté parce que les résultats commerciaux escomptés n'étaient pas au rendez-vous, ni d'un côté ni de l'autre. Nous nous concentrons désormais sur la marque Google Play », précise Philippe Colombet. Pas d'accord en vue avec le Syndicat de la librairie française, donc. 

 

D'autre part, si les grands groupes d'édition français sont bien présents, pas question de dévoiler les accords commerciaux qui sous-tendent ce lancement. 

 

Sur la question de l'auto-édition, même fin polie de non-recevoir : aujourd'hui, précise Google, la plateforme veut avancer avec un contenu de qualité, et l'on est « heureux de pouvoir annoncer des partenariats avec les éditeurs français. C'est auprès des éditeurs que le public veut se servir en ebooks, pour le moment ». Aussi l'auteur indépendant devra-t-il patienter un peu avant de trouver un service lui permettant de commercialiser ses oeuvres. 

 

Soumise au prix unique du livre numérique, la plateforme Google Play pratique donc logiquement les mêmes tarifs que les autres vendeurs, mais avec une TVA qui est loin d'être aussi avantageuse que ceux qui ont décidé d'installer leur siège social au Luxembourg, pour profiter d'une optimisation fiscale évidente. Ainsi, pour Kobo ou Amazon, la TVA sur les livres numériques est de 3 % - contre 7 % pour les libraires situés en France, et bientôt 5,5 %, dès lors que le taux réduit sera de nouveau appliqué, en janvier 2013.

 

Pour Google, la TVA est celle du pays, à savoir l'Irlande, où l'on paye 0 % de TVA pour les livres papier, mais de 21 % pour les livres numériques. Autrement dit, un vilain coup pour la société, qui se retrouve avec un taux moins concurrentiel que les autres grosses boutiques...

 

Accéder à Google play