Beigbeder fait son mea culpa : lui aussi est un pirate de livres

Antoine Oury - 14.09.2014

Lecture numérique - Usages - Frédéric Beigbeder Salinger - nouvelles site hongrois - piratage livre numérique


Depuis des années, Frédéric Beigbeder est l'un des pourfendeurs du livre numérique : un support déshumanisé, déshumanisant, et qui plus est utilisé par des pirates de livres qui se soucient peu de l'auteur. L'écrivain avait même décidé de ne pas vendre son dernier roman, Oona & Salinger, sur les plateformes de vente numérique, en guise de résistance. Mais, lorsque l'on va à Rome...

 

 

Frédéric Beigbeder - Livre sur la Place 2014

Frédéric Beigbeder au Livre sur la Place 2014 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

On ferait comme les Romains ? Lancé dans l'écriture de son dernier livre, Oona et Salinger, Beigbeder a accumulé les recherches en tous genres, tout aussi littéraires qu'historiques. Et s'est également plongé dans les nouvelles de l'écrivain, publiées dès 1940 dans différents journaux, outre-Atlantique. Or, l'écrivain a toujours refusé la publication de ces dernières en anthologie, du moins de son vivant : il aurait laissé des instructions précises, pour un planning éditorial après sa disparition.

 

Quoi qu'il en soit, des pirates de livres, dès 1974, avaient publié The Complete Uncollected Short Stories of J.D. Salinger, soit deux volumes qui rassemblaient 21 nouvelles publiées dans les journaux au cours des années 1940-1950. Ces deux ouvrages sont aujourd'hui très rares, d'autant plus que Salinger, furieux, avait immédiatement menacé les pirates d'un procès gratiné.

 

« Je dis à la fin que ce livre n'est pas disponible sur Internet, donc si vous le trouvez, c'est que vous l'avez piraté, et par conséquent, c'est ma main dans la gueule. »

Frédéric Beigbeder en septembre 2011

 

Très rares, certes, mais passés sous l'oeil du Beig', qui a déclaré, au cours d'une discussion avec Karine Papillaud au Livre sur la Place de Nancy : « J'ai même réussi à lire les 21 nouvelles jamais publiées de Salinger, que j'ai téléchargées sur un obscur site hongrois. Le lendemain, le site était fermé. » Sons de cloche et trompettes de l'apocalypse, le dernier rempart du vrai livre vient de céder.

 

Difficile toutefois de savoir si Beigbeder a réellement téléchargé ces 21 nouvelles, ou plutôt les 3 nouvelles inédites diffusées sur le Web en novembre 2013 : Birthday Boy, Paula et The Ocean Full of Bowling Balls.

 

Pour le plaisir, la profession de foi :