Fujitsu créé l'ordinateur de Minority Report

- 16.04.2013

Lecture numérique - Applications - Interaction - navigation tactile - interface virtuelle


Après l'écran tactile à encre numérique, l'avenir de la navigation du bout de l'ongle associe virtuel et analogique. Grâce à un dispositif composé d'une webcam et un projecteur, le FingerLink Interaction System, Fujitsu a développé un dispositif qui reconnaît les volumes, les mouvements de mains, de doigts et restitue une action sur interface virtuelle. Chez le concepteur, l'idée était d'offrir une expérience de « navigation sur papier similaire à celle de l'écran tactile ».

 

 

 

 

Un procédé assez similaire aux interactions offertes par les consoles produites ces dernières années, mais cette fois cette technologie profite d'une base physique comme un document papier sur lequel est appliqué une interface virtuelle grâce au projecteur. Ainsi l'écran n'est pas tactile mais la restitution de manipulations captées par la webcam.

 

Véritable pont entre l'analogique et le numérique, cette station profite du contenu physique pour rajouter un système d'enrichissement : annotations, mise en relief de textes, le tout sans nuire à la lisibilité du texte. Notons que le duo webcam et projecteur permet la transcription d'actions et de modules 3D sans support physique.

 

L'idée d'une interface numérique enrichie n'est pas nouvelle, on l'aura vu sur écran souple, mais cette fois, Fujitsu a l'avantage de proposer une technologie reposant sur des supports réels. Et donc une expérience de navigation qui est disponible immédiatement.