Future levée de fonds chez E Ink Holdings

Nicolas Gary - 07.05.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - E Ink Holdings - levée de fonds - émission d'actions


Le monstre taïwanais de la fabrication d'écran à encre électronique s'apprête à exploser plus encore ses concurrents. Ça risque d'éclabousser gentiment, alors que le DigiTimes annonce une vente de 60 millions d'actions. Une décision de E Ink Holdings, la société mère, et qui concerne les trois firmes E-ink, Sipix, et Hydis.

 

 

 

 

E Ink Holdings (EIH) est basée à Taiwan, et souhaite augmenter son capital en émettant de nouvelles actions, au travers d'un placement privé. Alors que EIH a subi quelques pertes - à la hauteur de 749,2 millions NT$, soit 25,4 millions $ - la firme a pris la décision de ne pas reverser de dividendes.

 

Le conseil d'administration a également officialisé un chiffre d'affaires consolidé de 26,705 milliards NT$. Selon les informations financières, le cours de l'action a pris quelques points depuis cette annonce, et finalement, l'émission de 60 millions d'actions restera un phénomène marginal, noyé dans le milliard d'actions actuellement en circulation. 

 

Pour diversifier son activité, EIH a dernièrement présenté de nouveaux produits à ses actionnaires, sous la forme de montres électroniques avec Seiko, des cartes de crédit et des étiquetages électroniques. Plusieurs modèles de lecteurs de livres numériques ont également été présentés, avec l'invasion de nouveaux marchés : Tolino pour l'Allemagne et le PocketBook tactile 2, en Russie.