BnF : Gallica se refait une beauté

Julie Torterolo - 02.10.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Gallica - nouvelle interface - BnF


La bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France (BnF), Gallica vient de publier sa nouvelle version. Après deux ans de travail et plusieurs mois de test, elle propose un tout nouveau design avec notamment une nouvelle page d’accueil ainsi que différents outils de navigation. Un petit coup de jeune qui semble avoir réjoui les « gallicanautes ».

 

Capture d'écran de la nouvelle interface Gallica

 

 

Hier, Gallica a annoncé sa toute nouvelle version. Un coup de jeune, assez coloré et plus « intuitif », pour la bibliothèque numérique de la BnF. Dès l’arrivée sur la plateforme, une page d’accueil plus longue et interactive présente une énumération de chiffres : au premier coup de souris, les internautes apprennent que Gallica hébergerait près 1 503 710 numéros de presse et revues, 58 003 manuscrits ou encore 609 201 livres.

 

Mais, en plus d’un tout nouvel esthétisme, l’interface propose de nouveaux outils de navigation pour ses lecteurs. Le visualiseur de documents a ainsi été repensé en « plus simple d’utilisation », précise par exemple la BnF dans un communiqué de presse. Les documents bénéficient également de nouveaux modes d’affichages tels que « simple ou double page », « défilement vertical » ou encore un « zoom » plus performant, que « l’on peut utiliser en plein écran » s’exclame la BnF. 

 

 

 

En plus d’énumérer (uniquement) les tweets qui complimentent leur nouveau travail, la BnF précise qu’un tout nouveau moteur est disponible. Il suffit d’utiliser les guillemets afin d’effectuer une recherche au sein des documents. 

 

La plateforme entend également faire participer ses internautes. « Les Gallicanautes sont les ambassadeurs de Gallica sur le Web : une rubrique leur est consacrée dans la nouvelle version ». Tous les « gallicanautes » sont également appelés à donner leur avis, pour permettre « une l’amélioration continue de Gallica ». 

 

 

 

Cela fait deux ans que l’équipe de Gallica travaillait sur cette nouvelle interface. Plusieurs tests ont également été faits ces derniers mois. Et, un Storify a même été créé pour l’occasion.