Gallimard exige le retrait d'oeuvres majeures sur Wikisource

Clément Solym - 19.03.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - wikisource - gallimard - retrait


Wikisource, site de base de données littéraires internationale, s’est vu récemment amputé d’œuvres majeures de la littérature française telles que celles d’Apollinaire, Eluard, Desnos, Gide... Pourquoi ? Et bien tout simplement à la demande de la maison d’édition Galimard qui affirme une violation de copyright. Ainsi, à la surprise générale, le site Wikisource nous informe :

« Le 15 février 2010, la Wikimedia Foundation a reçu une demande de Éditions Gallimard SA (une société française dont le siège est situé au 5 rue Sébastien Bottin -- 75007 Paris) de retirer certaines pages du Wikisource en langue française, avec pour motif qu'elles sont en violation de copyright. Cette demande s'appuie sur l'affirmation des Éditions Gallimard que le site Wikisource vise un public français et que, par conséquent, d'après les règles françaises de conflit de lois, le droit d'auteur s'applique à ce contenu. ».


En effet, Gallimard, joue sur le tableau de la législation française : dans l’hexagone, les droits d’auteur sont valables 70 ans post mortem contre 50 outre Atlantique et pour les écrivains décédés pendant la guerre les droits sont doublés voire encore prolongés s'ils ont participé au conflit: Par exemple Apollinaire, décédé en 1918 est encore sous la tutelle de la maison d’édition jusque 2034.

L’action de Gallimard secoue le monde littéraire sur la toile. Quantité de blogueurs, ou surtout l'auteur François Bon, désapprouvent le geste de l’éditeur, qui bloque l’accès à une bibliothèque virtuelle, libre et universelle.
Est-ce que c’est le même Gallimard qui, ces dernières semaines, mettait en ligne en numérique les archives de la revue NRF, démarche exemplaire ?

Non : « Les contenus en français sont destinés à un public français. » Et donc c’est la loi française qui doit s’appliquer au nuage où est le serveur Wikisource.

Paradoxe évidemment : puisqu’ils ne développent pas de vraie offre éditoriale, ne raisonnent qu’en best-sellers et DRM, un marché de l’échange des textes numérisés se développe à toute allure, de la main à la main. Contenu supprimé, voilà qui leur convient mieux. (Tiers Livre)
Vous pouvez suivre les rebondissements de cette affaire sur le site de Wikisource.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.