Gallo d'essai pour écrire l'histoire en numérique

Clément Solym - 30.05.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - livre numérique enrichi - Max Gallo - Bernard Fixot


Deux ans après sa première parution papier aux éditions XO, 1940, de l'abîme à l'espérance, le tome 1 de la série Une histoire de la 2e guerre mondiale rédigée par Max Gallo, bénéficie d'une version « eBook + » enrichie d'images d'archives fournies par Gaumont-Pathé. Le projet a été présenté ce matin au Labo de l'édition par ses créateurs.

 

Max Gallo, historien et romancier incontournable de l'édition contemporaine imprimée (il a encore participé récemment à une série d'ouvrages historiques publiés par Le Figaro et L'Express), se convertit au numérique ? Même s'il admet volontiers être « un fanatique du papier » et « avoir d'abord abordé le projet avec du scepticisme, voire de l'indifférence », lui-même reconnaît l'intérêt profond des noces annoncées entre document historique et livre numérique enrichi, parce que « l'image elle-même est une source, un document pour l'historien. »

 

Max Gallo, Bernard Fixot (XO éditions), Manuela Padoan (Gaumont)


Aidés par StoryLab, un studio de création de livres multimédias justement hébergé à l'occasion par le Labo de l'Édition, mais aussi par les archives de Gaumont-Pathé, Max Gallo et son éditeur Bernard Fixot ont pu inclure à 1940, de l'abîme à l'espérance 13 minutes environ d'images d'archive,

une histoire de la deuxième Guerre mondiale. Tome 5, 1944-1945, le triomphe de la liberté

Retrouver Max Gallo, en librairie

de l'entrée des Allemands à Paris aux discours de De Gaulle résistant. Des images qui viennent « illustrer, compléter » le texte de l'historien, comme l'explique son éditeur.

 

Effectivement, une petite démonstration rassure sur la fluidité de l'ensemble, mais aussi sur son accessibilité : les vidéos sont intégrées au fichier numérique, qui pèse du coup le total de 200 Mo, mais garantit un visionnage de qualité. Les 13 minutes (seulement) d'images d'archives sont tantôt brutes, tantôt commentées par Max Gallo, qui s'est donc bien prêté au jeu.

 

Si Bernard Fixot confie avec un clin d'oeil pour Manuela Padoan n'avoir pas payé « énormément » pour obtenir le droit d'inclure les archives du fond Gaumont-Pathé, le lecteur devra débourser la bagatelle de 14,99 € pour profiter du document enrichi (contre 19,99€ pour la version papier).

 

Si, technologie oblige, le tome 1 d'Une histoire de la 2e guerre mondiale n'est disponible que sur l'Apple Store, les 4 autres tomes, que le directeur des éditions XO s'est engagé à publier, seront sans doute l'occasion d'approfondir les potentialités du document enrichi.