Garanti sans DRM : un label pour les amateurs de fichiers sans verrous

Clément Solym - 16.08.2012

Lecture numérique - Usages - DRM - verrous numériques - livres


Voilà une dizaine de jours, le collectif Defective By Design avait anticipé les propos délirants et un peu fumeux, qu'Ursula Mackenzie, PDGère de la maison Little, Brown UK, a tenus sur les DRM. S'adressant à un auteur, elle lui recommandait chaudement la présence de verrous sur ses livres numériques, parce que, disait-elle, ça marche très bien pour garantir la protection des oeuvres. (voir notre actualitté)

 

Pour scandaleux que soient ces propos, il n'y a pas grand-chose d'intelligent à répondre. Ou plutôt, on opposerait donc l'initiative de Defective by Design, qui a décidé de sortir un logo à afficher sur son ebookstore, pour assurer à ses clients que l'on ne vend que des livres numériques (ou d'autres oeuvres culturelles) sans DRM. 

 

 

 

 

Plusieurs revendeurs l'ont d'ores et déjà adopté, chez les Anglo-saxons, évidemment, notamment Momentum Books, filiale de Macmillan, ainsi que l'éditeur informatique O'Reilly ou encore Projet Runenberg et d'autres.

 

« Les Digitals Restrictions Management sont une technologie qui contrôle ce que vous pouvez faire avec les médias numériques et les appareils que vous possédez. Quand un programme ne vous autorise pas à partager une chanson, à lire un livre sur un autre appareil ou à jouer à un jeu vidéo sans connexion internet, vous êtes limités par des DRM. En d'autres termes, les DRM génèrent des marchandises endommagées. »

 

Point besoin d'en dire plus. Sinon encourager les sociétés vendant des biens culturels dématérialisés à afficher ce logo. (via Numerama)