GéoCulture, appli gratuite pour prendre la France à la lettre

Antoine Oury - 20.03.2013

Lecture numérique - Applications - application - GéoCulture - Fédération interrégionale du livre


Les livres bénéficient souvent d'un supplément d'âme lorsqu'ils sont lus en contexte : avec l'apparition de solutions simples et accessibles de géolocalisation et de création collaborative, les cartes littéraires affolent la boussole de la recommandation. Pour une présentation au Salon du Livre de Paris, la Fédération Interrégionale du Livre et de la Lecture (Fill) a mis le point final à son application de géolocalisation, GéoCulture. Et attend désormais ses contributeurs.

 

 

 

 

Pour l'instant, 9 régions ont répondu à l'appel de la Fill et de son projet GéoCulture, qui souhaite recenser les livres qui évoquent tel ou tel lieu, géolocalisation à l'appui. « Le projet trouve son origine au Centre Régional du Livre en Limousin, qui a mis en place une opération de ce type dès 2010 avec une cartographie culturelle du Limousin vu par les artistes », explique Marianne Viremouneix, chargée de mission et coordinatrice du projet au sein de la Fill.

 

Après signature d'une convention entre le CRL en Limousin, la Fill et le CNL (soutien financier du projet au même titre que la Sofia), GéoCulture s'est constitué grâce aux efforts de l'interprofession du livre : bibliothécaires, librairies, fédérations d'écrivains se sont appliqués à ajouter une première base de contenus pour le lancement de l'application : « Plus de 200 extraits libres de droit ou sous droits sont déjà disponibles », souligne Marianne Viremouneix.

 

Si, par la suite, l'objectif est de faire reposer l'enrichissement sur la collaboration des internautes, tout élément ajouté dans l'application sera vérifié par des experts, un gage de qualité indéniable. Bénévolement, les membres de l'interprofession vont examiner les contenus, y compris au niveau des autorisations de reproduction : « Mais ils vont également ajouter, si besoin est, des informations complémentaires, des liens, des informations sur la genèse de l'oeuvre... », ajoute la coordinatrice.

 

Mobilité et mobilisation

 

Par ailleurs, « Toute une partie du site peut être éditorialisée à l'occasion de la présence d'un auteur, de la création d'une nouvelle collection, d'un anniversaire » poursuit-elle. L'application proposera à l'utilisateur de constituer ses propres parcours littéraires, partageables avec ses amis à la seule condition d'une création d'un compte sur GéoCulture. Des alertes personnalisées, selon l'auteur, la ville ou la région préféré, pourront également être paramétrées par l'utilisateur connecté.

 

La création de contenu inédit est probablement le versant le plus audacieux du projet de la Fill : des lectures à voix haute par des comédiens ou les auteurs eux-mêmes, des entretiens ou des portraits d'écrivains seront ajoutés par les structures interrégionales du livre. Les éditeurs eux, pourront s'assurer un peu de promo en partageant des extraits de livres, tandis que des partenariats avec des bibliothèques d'archives comme l'INA sont en ligne de mire.

 

« Le site et l'appli s'inscrivent dans la chaîne du livre, en proposant des liens et une géolocalisation de la librairie indépendante ou de la bibliothèque la plus proche » souligne Marianne Viremouneix. Un côté engagé qui dépasse le simple enjeu touristique, et pourrait susciter des intérêts pédagogiques. Ne s'imposant aucune limite en termes de genres, de publics ou de régions, l'application sera compatible Apple et Android, et sera bien entendu gratuite.

 

La vidéo ci-dessous permet de découvrir un peu plus l'application, qui sera présentée lors du Salon du Livre de Paris, le dimanche 24 mars de 11h30 à 13h sur la Scène numérique, et le lundi 25 mars de 9h30 à 11h sur le stand du CNL.