Goodreads et Books on Demand

Louis Mallié - 13.03.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - Books on Demand - Goodreads


Amazon a lancé un nouveau programme de publication en Allemagne. Le distributeur ajoutera de 45.000 titres allemands son catalogue. Les ouvrages viendront élargir le « social cataloging » de Goodreads, la plateforme de lecture numérique rachetée en 2013 par le distributeur. 

 

 

 

 

Sur son site, le réseau social du livre américain a indiqué que cette décision entrait dans la ligne de sa nouvelle politique qui visait à « devenir une base de données contenant le plus d'ouvrage au monde, incluant même ceux qui n'ont pas été édités ». Comptant plus de 25 millions d'utilisateurs, le site a fort à gagner à ménager ses lecteurs allemands, dont le nombre a augmenté de 101 % en un an. 

 

« En coopérant avec Googreads, nous devenons les pionniers en matière d'auto-édition dans la langue allemande » assure Floriant Geuppert, le P.D.G. de BOD. En effet des métadonnées venues d'Amazon viendront améliorer la base de donnée de Goodreads.

 

Mais l'importation des données ne semble pas avoir été faite de manière extrêmement rigoureuse. Ainsi, un grand nombre de documents étrangers au domaine de la littérature se sont retrouvés dans la base de données de la plate-forme.  On trouve donc désormais certains numéros du magazine Maxime, des cartes postales, des calendriers ou même du papier à . 

 

Googreads s'est déjà attelé à corriger le tir. Mais en attendant que tous les documents soient retirés, les internautes pourront s'amuser à se constituer la première papeterie virtuelle du net.