Goodreads rassemble désormais 20 millions d'inscrits

Antoine Oury - 24.07.2013

Lecture numérique - Usages - Goodreads - Amazon - 20 millions d'utilisateurs


La plateforme sociale du livre Goodreads vient de passer le cap des 20 millions d'utilisateurs, annonce fièrement son fondateur Otis Chandler. Racheté en mars 2013 par Amazon, le réseau est devenu l'un des premiers du genre depuis sa création en 2007 : il y a moins d'un an, il affichait 10 millions d'utilisateurs et bénéficie donc d'un rythme de croissance qui pourrait devenir celui de croisière...

 


L'équipe derrière Goodreads, fière

 

 

Pour rappel, le site permet à ses utilisateurs de mettre en ligne et de partager leurs lectures, en les enrichissant si besoin de critiques et de notes : Goodreads aurait accumulé en 6 années près de 600 millions de références bibliographiques, et quelque 25 millions de critiques. Ce sont elles, notamment, qui auraient permis au site d'optimiser son référencement et sa visibilité.

 

En effet, d'après Chandler, la fréquentation du site sur les appareils mobiles aurait explosé : en librairie, il serait fréquent que des clients consultent devant les rayonnages les critiques liés à tel ou tel titre, afin de déterminer si l'achat en vaut la peine... Quand ils n'achètent pas l'ouvrage sur une des boutiques de e-commerce associées au titre, Amazon en tête. Goodreads a toutefois réussi à conserver son exhaustivité, en proposant de nombreux liens commerciaux ainsi qu'un moteur de recherche pour trouver l'ouvrage en bibliothèque.

 

Autant de services qui ont fait la différence, et permis à Goodreads de se démarquer. Au niveau des moyens financiers, le site peut désormais dormir sur ses deux oreilles, tandis que son activité ne s'arrête jamais : de 35 personnes, l'équipe est passée à 58 employés avec le rachat par Amazon et le déménagement dans un bâtiment de la filiale Music du site de e-commerce.

 

Victime de son succès, Goodreads semblait ce matin en surcharge de visiteurs, et l'affichage des pages s'avérait aléatoire. Malgré une absence de promotion à l'international, Chandler confie avoir été surpris par la diversité de la provenance des visiteurs.

 

À titre de comparaisons, le réseau social Facebook a passé la barre du milliard d'utilisateurs en début d'année, tandis que le premier réseau social du livre en France, Babelio, compte environ 94.000 d'inscrits.