Google Books parle latin et grec avec les chercheurs

Clément Solym - 26.06.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - latin - grec - manuscrits


« Timeo Danaos, et dona ferentes », clamait Enée, le jour de son anniversaire, alors qu'il avait encore frais en mémoire le triste souvenir du Cheval que les Grecs avaient laissé devant Troie. Et que les Troiens, bêtes à bouffer du foin, avaient pris la bête de bois pour un présent des dieux... Fallait lire le livre. Hé oui...

Pour les non-latinistes, Timeo Danaos, ect, signifie Je redoute les Danaens [NdR : les descendants de Danaos, ou les Grecs] et les cadeaux qu'ils apportent. En somme, Enée, qui faisait partie du mauvais côté, celui des perdants, les Troiens, conservait en mémoire la tragique fin de sa cité...

Peut-être que Google ignore absolument tout de ces choses, mais si vous vous les ignoriez, Google Books va vous faire un présent qui n'aura rien de redoutable. En effet, 500 volumes numérisés en haute définition, et issus d'ouvrages parus entre le XVIe et le XIXe siècle viennent d'être intégrés à la gigantesque bibliothèque de Google. On peut les retrouver sur cette page.

exemple tiré de Cicéron
Au menu, Tacite, Aristote, Pline, Suétone, Acétone ou même Cicéron dans ses plus grands discours, sont aujourd'hui disponibles. 500, c'est encore peu, mais juste assez pour proposer aux élèves de lettres classiques de ne plus avoir besoin d'acheter les collections idoines dans lesquelles ils vidaient leur porte-monnaie. En outre, bien d'autres sont prévus pour augmenter le stock.

On y retrouvera les sept pièces de Sophocle, sur les 123 qu'il écrivit, ou encore les 300 mots de l'Iliade que plus jamais on ne retrouva dans le vocabulaire grec - ce cher hapax... et bien d'autres encore. Le fonds a été constitué à partir de la numérisation de différents établissements et établi avec le concours de deux professeurs de l'université de Tufts, dans le Massachusetts, Gregory Crane et Alison Babeu.

Les textes peuvent être consultés directement dans son navigateur, ou bien téléchargés pour être lus et relus ultérieurement.

Comme toujours, le processus de numérisation est loin d'être impeccable, et certaines pages tirent un peu la tronche. Mais la recherche dans le texte est bien là, et cela permet d'accéder à plusieurs ouvrages intéressants. Dommage que l'outil ne soit pas plus cadré - recherche d'autre, tri par auteur, par dates, et ainsi de suite...