Google et La Martinière numériseront ensemble

Clément Solym - 25.08.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - martiniere - accord - google


Google et La Martinière donnent une seconde chance aux livres dont la maison d’édition contrôle les droits mais qui ne sont plus en rayon. Une belle renaissance pour ces œuvres, sinon souvent condamnés à l'oubli.

 
La Martinière cesse aussi par là ses hostilités avec Google (notre actualitté), et se réjouit que celui-ci reconnaissent l’importance des droits d’auteur, comme le déclare le président du groupe de presse Hervé de La Martinière.



« Je me réjouis de la signature de cet accord avec Google qui met fin à cinq années de procédure durant lesquelles nous avons toujours poursuivi le dialogue. Cet accord me semble très important car il réaffirme le respect des auteurs et plus largement celui de la propriété intellectuelle. »

 

Un tel pas est un grand bond en avant de la part de l’éditeur français qui, par cet accord avec le leader mondial de la recherche, offre une excellent visibilité à son catalogue. Qui mieux que Google pourra indexer le catalogue de La Martinière ?
 

Par l’accord, La Martinière acquière aussi un meilleur contrôle des œuvres que le géant met en ligne, et prépare la mise en vente de ses œuvres retirées des rayons sur la plateforme Google Ebooks. Une manière de ne plus privilégier uniquement les meilleurs titres et les plus récents, mais de gagner aussi de l’argent par la longue traîne. 

« Je suis très heureux de cet accord avec La Martinière Groupe, qui nous permet d’avancer de façon constructive, et ce, au bénéfice des auteurs et des lecteurs français. Cette collaboration constitue une étape importante dans nos relations avec l’édition française et contribue à la préservation et au rayonnement de la culture française » a déclaré Philippe Colombet, Directeur de Google Livres France.

Un accord qui s'inscrit dans le prolongement de celui signé et validé dernièrement, sur les mêmes principes, entre Google Books et Hachette Livre. (voir notre actualitté) En revanche La Martinière tranche à présent avec Albin Michel, Flammarion et Gallimard qui ont comme dernière relation marquante avec Google la condamnation de celui-ci pour numérisation abusive (notre actualitté). 

En trois points majeurs, voici donc les modalités de cet accord :

  • Contrôle de la numérisation des oeuvres : Hachette Livre déterminera quelles oeuvres Google peut numériser, quelles oeuvres seront disponibles sous forme d’ebook via Google ebooks (ou utilisés pour d’autres applications commerciales telles que l’impression à la demande) et quelles oeuvres de l’éditeur seront retirées des services Google.
  • Nouvelles opportunités commerciales : cet accord ouvre la possibilité de donner accès à des oeuvres jusque-là épuisées, tout en assurant de nouveaux revenus à leurs auteurs et à leurs éditeurs. Hachette Livre aura la faculté d’utiliser les fichiers des oeuvres numérisées par Google, notamment pour les exploiter en impression à la demande (POD).
  • Visibilité accrue de ses auteurs et de leurs oeuvres dans les bibliothèques numériques : Hachette Livre a l’intention de faire bénéficier les institutions publiques, telles que la Bibliothèque Nationale de France, des oeuvres qui auront été numérisées dans le cadre de cet accord, remettant ainsi des oeuvres épuisées au sein du patrimoine culturel et à disposition des lecteurs.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.