Google invente le livre numérique qu'on ferme comme un vrai

Nicolas Gary - 09.02.2014

Lecture numérique - Lecteur eBook - double écran - brevet de Google - encre électronique


Google ne s'est jamais officiellement lancé dans la fabrication d'un lecteur ebook à base d'encre électronique, ni même d'une tablette. À chaque fois qu'un produit était estampillé de la firme californienne, c'était en partenariat avec un constructeur. Pourtant, un brevet indique que Google s'intéresse bien à la technologie e-ink, confirme l'US Patent & Trademark Office.

 

 

 

 

La demande déposée concerne un appareil avec un double écran, que l'on pourrait fermer comme un véritable livre, le tout avec une caméra intégrée. Le tout est conçu pour afficher des taux de rafraîchissements supérieurs aux moyennes actuelles, avec également la possibilité de connecter une souris et un clavier, afin d'exécuter d'autres tâches que la simple lecture. 

 

Cet appareil à double écran profiterait d'une technologie à encre électronique, avec les avantages qu'on lui connaît : rendu sans luminosité, lecture au soleil sans reflets et une longue autonomie. Alors, à quoi peut donc bien servir la caméra intégrée ? Eh bien, celle-ci aura pour fonction de surveiller le déplacement des yeux dans la page, et comprendre comment l'utilisateur effectue sa lecture, pour tourner automatiquement la page.  

La présente invention concerne un dispositif informatique à double écran d'affichage, le dispositif comportant un premier écran d'affichage à encre électronique sur un côté du dispositif informatique, et un second écran d'affichage à encre électronique sur un second côté du dispositif informatique. Le second écran d'affichage à encre électronique est configuré pour la réflexion sélective de la lumière ambiante pour créer une image souhaitée. 

Le dispositif peut également comporter un capteur configuré pour produire un indicateur signalant que le premier écran d'affichage à encre électronique du dispositif informatique est entraîné en rotation depuis une position faisant face à une première direction vers une position faisant face à une seconde direction opposée à la première direction, et un module de rafraîchissement configuré pour déclencher le second écran d'affichage à encre électronique pour rafraîchir l'image affichée par le second affichage à encre électronique en réponse à l'indicateur. (via PatentScope)

 

Le brevet avait été déposé au 4e trimestre 2011, et l'on comprend bien qu'à l'époque, il avait quelque chose de véritablement révolutionnaire - c'était vent que le monde ne soit envahi de tablettes. Simplement, le Bureau n'a validé la demande que ce 6 février.

 

Le Dual display comptuter device n'a pas encore été produit en masse.

 

Par le passé, plusieurs machines ont tenté l'aventure du double écran. On pourrait par exemple citer le Digital eBook, qui reposait également sur de l'encre électronique

 

 

 

C'était en septembre 2010, et là encore, si l'idée de Karim Zaouai avait quelque chose d'évidemment intéressant, aucune production industrielle n'a, à notre connaissance été envisagée.

 

 

via Patent Bold