GoSpoken vendra ses ebooks sur Vodafone 360 Shop

Clément Solym - 12.11.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - Gospoken - vendre - ebooks


Cédant à un appel populaire de la part des lecteurs qui ne raccrochent - littéralement - pas de leur téléphone portable, GoSpoken vient de sortir un service de diffusion de livres numériques pour mobiles dans le cadre d'un partenariat avec Vodafone 360, pour les clients de l'opérateur téléphonique.


Comme toujours, on pourra « déguster » (sic !) des extraits de livres, les acheter et les télécharger pour une lecture immédiate sur son téléphone via le Vodafone 360 Shop, lancé le 24 septembre. Les ouvrages seront disponibles en allemand et anglais avec des titres comme ceux de Stephenie Meyer, Stieg Larsson ou Andy MacNab - qui est un fayot parce qu'il a créé ce service...

En outre, les clients de Vodaphone pourront accéder à un catalogue de milliers d'autres ouvrages gratuits et payants pour d'autres langues. Amer Hasan, directeur applications et développement pour Vodafone estime que « les livres sur portable constituent une opportunité de croissance nouvelle et représentent un ajout intéressant à la gamme des contenus présents sur le Vodaphone 360 Shop. » Et dans ce contexte, forcément, l'accord avec GoSpoken le réjouit.

C'est incroyable à quel point les partenariats réjouissent toujours ceux qui communiquent dessus. À croire que le seul mode de réaction devant un partenariat est la réjouissance... Enfin...

Dans son communiqué, GoSpoken nous rafraîchit quelque peu la mémoire sur les accords (réjouissants ?) liés avec les éditeurs qui permettent de proposer toute une gamme variée d'ouvrages dans divers genres littéraires, tout en précisant que l'offre européenne s'accroît gentiment. Nous avions eu l'occasion d'évoquer le partenariat (réjoui !) avec Harlequin pour un premier ouvrage français.

Les livres audio ne seront cependant disponibles que plus tard cette année, avec pour commencer le livre Pimsleur, destiné à l'apprentissage des langues. Plutôt logique et bien pensé, non, que d'avoir un prof d'anglais sur son mobile ?