Hadopi profite à... Megaupload

Clément Solym - 04.01.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - internet - pirates - megaupload


La firme Comscore vient de présenter une étude concernant la France et montrant que les internautes en France se ruent sur un service de téléchargement plus ou moins légal... et pays. Quid ?

En effet, le site Megaupload proposant des vidéos et des films en masse a connu un regain d'intérêt de 35 % pour l'année 2010. Payant, en partie, puisque le service est gratuitement accessible, mais ne facilite le téléchargement de gros fichiers qu'à condition de disposer d'un abonnement, pour profiter d'une vitesse de téléchargement maximale.

Le tout pour un forfait mensuel de 10 €. Sinon, on n'a accès qu'à un petit débit, tout petit...

Pourquoi se ruer sur un tel procédé ? C'est tout bonnement du fait de la loi Hadopi, qui a réussi à faire peur à tout le monde, au point que les réseaux de Peer-to-Peer se désertent, au profit de Megaupload et consorts...


Une situation qui met Hadopi dans une position particulièrement inconfortable, et qui devient caduque, de fait, rapporte Le Figaro.

En août 2008, le site comptait 350.000 visiteurs uniques par mois, soit à peine 50.000 de mieux que Actualitte.com, à titre de comparaison. Pour novembre 2010, on s'approcherait plutôt des 8 millions de visiteurs uniques mensuels...

Megaupload n'est pas vraiment le type de site privilégié pour l'échange de fichier ebooks piratés. Les fichiers ne sont pas suffisamment volumineux pour être vraiment pertinents sur cette plateforme. Cependant, on en trouve une certaine quantité, et pas seulement en français...